Expo : Petroglyphes par Maryam Alakbarli

Le 24 et 25 octobre aura lieu l’exposition inédite de Maryam Alakbarli, Petroglyphes, au Salon Art Shopping du Carrousel du Louvre. Une artiste unique atteinte de trisomie qui réalise des œuvres surprenantes, une véritable découverte.

Maryam Alakbarli est née en 1991 à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjian. L’art plastique est depuis toujours une vocation, entre Bakou, Moscou et Paris, la jeune artiste étudie l’art dans des universités prestigieuses telle que l’Ecole Supérieur d’Art Décoratif de Paris. Auteure d’un nombre important d’œuvres, Maryam Alakbarli affirme déjà son style : des couleurs vives qu’elle manie à la perfection, et de façon unique, une force de création étonnante. En tant qu’artiste trisomique, son art est un moyen de retranscrire sa réalité, ses couleurs et de nous offrir une vision nouvelle et différente du monde que celle que nous percevons habituellement. Sans filtre et entièrement dévouées à son art, les peintures de Maryam Alakbarli traduisent l’intuition, le « lâcher prise » absolu et l’honnêteté pure de l’artiste dans son travail. 
Pour cette exposition, la jeune femme s’interesse à l’art rupestre de Gobustan qui s’étend sur une période de plus de 40 000 ans. Au sud-est de Bakou c’est une enfilade de grottes recouvertes de plus de 6 000 dessins de l’âge paléolithique qui ont inspirés Maryam Alakbarli. Entre scènes de chasse et portraits de femmes, l’artiste retrace cette période à travers sa propre imagination : un résultat lunaire, hypnothique et lumineux. 

« Sa simplicité dégage une intensité dont émane une vitalité primordiale. Justement par son langage direct et sincère elle touche à l’essence de la création qui réside dans la nécessité de percervoir autrement l’autre. »  Jeannette Zwingenberger, Historienne d’Art et Commissaire d’Exposition Internationale, enseigne actuellement à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. 

 

       
de la série « Pétroglyphes de Gobustan », La danse rituelle « Yalli »     Les archétypes féminins, Artémis.                                              
batik froid, soie, aniline, crayon. 80×91, 2015.                                  huile sur toile, 116×89. 2015