expo : Temps Suspendu, exploration urbaine

Du 17 septembre au 18 décembre, le Musée de la Poste propose une exposition hors les murs à l’espace Niemeyer et met à l’honneur trois photographes spécialisés en exploration urbaine, au coeur d’une scénographie incroyable.

Participez à notre bon plan pour tenter de remporter un catalogue de l’exposition


1. Henk Van Rensbergen, Nara Dreamland rollercoaster, Japon, 2012. 2. Sylvain Margaine, Centrale électrique de Crespi d’Adda, Italie, 2011

Sylvain Margaine, Henk Van Rensbergen et Romain Veillon sont trois explorateurs urbains qui ont parcouru le monde à la recherche des vestiges du temps. Là où la nature a fini par reprendre ses droits, c’est généralement de la poésie et de la nostalgie qui en ressort. Usines, églises, hôpitaux ou encore anciennes villas, ces lieux bâtis puis abandonnés par l’homme véhiculent une symbolique forte. Tombés dans l’oubli, ils restent néanmoins témoins d’une époque et ravivent des souvenirs et des histoires. L’exposition, à la scénographie impressionnante qui prend vie au sein du siège du Parti communiste français, dévoile 70 clichés d’une beauté oubliée qui nous amènent à réfléchir sur les rapports entre l’homme et son environnement. Céline Neveux, commissaire de l’exposition commente : « Ces artistes parcourent le monde en quête de lieux laissés à l’abandon. Le temps paraît ici suspendu entre les vestiges d’une vie passée et des lendemains incertains. » 

A noter, une conférence d’Alain Schnapp, professeur à l’université Paris I, le mardi 15 novembre à 19h autour du thème Les ruines, les mots et les images de l’Antiquité aux Lumières. (entrée libre)