Pourquoi Komunuma est le nouveau lieu incontournable de l’art ?

Installé à Romainville (Seine-Saint-Denis), Komunuma a pris ses quartiers dans un ancien site industriel réhabilité. Au programme de ce lieu multiple (dont le nom signifie « communauté » en Esperanto) : des galeries, une future fondation d’art et une future extension du FRAC. À visiter au plus vite. 

© Axelle Poisson

 

Elle a été annoncée en pleine effervescence mondaine, durant la période de la FIAC (Foire internationale d’art contemporain) : l’ouverture de Komunuma a attiré les projecteurs de l’art sur Romainville, ville de Seine-Saint-Denis voisine de Pantin. Pourtant, le lieu est encore en chantier, et ne sera probablement terminé qu’au quatrième trimestre de l’année 2020.

Un nouveau quartier de galeries…

Quatre galeries y ont d’ores et déjà ouvert leurs portes, méritant ainsi le (long) voyage en métro (ligne 5) : deux d’entres elles y emménagent pour de bon (Air de Paris et In Situ – Fabienne Leclerc), deux autres y créent une extension à leurs espaces existants (Sator et Jocelyn Wolff). L’idée ? Faire coexister différents lieux et adresses d’art contemporain dans un agenda parisien largement concentré sur les quartiers du Marais, de Belleville et de Saint-Germain-des-Prés.

 

© Axelle Poisson

Mais pas que !

L’association d’artistes fondée en 1949 Jeune Création y a également ouvert un espace d’exposition ; quant à la Fondation Fiminco, la fin des travaux est pour bientôt. Le FRAC Île-de-France devra attendre l’automne 2020 pour profiter de ses nouvelles réserves. Côté jeunes pousses, les étudiants pourront plancher dès la rentrée 2020 au sein du nouveau campus de 700 mètres carrés de la Parsons School (ouvert dans un premier temps aux inscrits de quatrième année du Bachelor of Fine Arts Fashion Design et Art, Media et Technologie).

Bref, le lieu est immense (11 000 mètres carrés), vivant (de nombreux artistes y sont et seront accueillis en résidence) et loin du centre de Paris mais accessible grâce à la station de métro toute proche (Bobigny – Pantin – Raymond Queneau). Son dynamisme et son architecture dominée par la brique et les grandes baies vitrées devraient séduire bien des amateurs d’art.

Komunuma,
43 rue de la Commune de Paris
Romainville

 

PS : les prochaines expos à noter sont… 

Du 12 janvier au 21 mars : Sturtevant chez Air de Paris
Du 12 janvier au 28 mars : Raphaël Denis: Endless Collapse IV chez Sator
Du 12 janvier au 20 mars : exposition collective 70.001 Chapter 2 chez Jocelyn Wolff
Du 12 janvier au 19 février : Damien Deroubaix: Great, great, great american nude chez In Situ – Fabienne Leclerc