Réouverture du musée de la Poste : pourquoi il faut y aller

Cinq ans de travaux, c’est long. Si long que le musée de la Poste était (presque) sorti de notre mémoire… Pourtant, sa réouverture est un événement, et à raison. Tout beau, tout neuf, le musée déploie un parcours d’expositions temporaires et permanentes très séduisant et, bien sûr, un poil nostalgique. À découvrir à partir du samedi 23 novembre.

Un voyage dans le temps

© Musée de la Poste. MCL

 

Installé en plein cœur du quartier de Montparnasse, le musée de la Poste se remarque à sa façade ornée de motifs géométriques sculpturaux. Le bâtiment a été inauguré en 1973 par l’architecte André Chatelin, célèbre pour son Prix de Rome et la conception de très nombreux bureaux de poste ; récemment, les intérieurs  du musée ont été entièrement repensés par l’Atelier Jung Architectures, qui fait respirer les étages en les décloisonnant et en les faisant communiquer par un grand et clair escalier central. De fines sculptures blanches flottent dans ce même espace, semblant incarner les fantômes d’un passé révolu.

 

© Musée de la Poste. MCL

 

Car c’est bien là où nous sommes : dans l’évocation, en objets, en archives et en œuvres d’art, d’une période où la communication se faisait à mains d’hommes, voire à battements d’ailes, et non en mails et en applications de messageries. Difficile de ne pas être troublé, voire profondément ému par ce parcours riche de six siècles d’histoire. Avec des boîtes aux lettres, des timbres, différents meubles de stockage qui dévoilent l’envers du décor de la distribution du courrier. Côté transport, on y croise des diligences aussi bien que des scooters ou des vélos. Ainsi qu’un objet particulièrement marquant : d’énormes bottes de postillon, qui permettent au facteur à cheval de sauver ses jambes si toutefois l’animal venait à tomber.

Des objets d’art… et d’émotions !

© Musée de la Poste. MCL

 

Nombreux sont les artistes à s’être intéressés de près à l’univers de la Poste. Évidemment, il y a le timbre, sorte de minuscule page blanche où les artistes s’expriment avec panache, de Jean Cocteau à Enki Bilal en passant par Yves Klein et ses timbres-monochromes bleus. La boîte aux lettres est, elle aussi, un objet régulièrement recouvert d’art, ou plus exactement, de street art. On se souvient, récemment, de l’hommage rendu par l’artiste C215 à la femme d’État Simone Veil… Au pochoir sur une boîte aux lettres du 13ème arrondissement de Paris ! On retrouve ici l’artiste et deux de ses portraits sur fond jaune.

 

© Musée de la Poste. MCL

 

Le musée réunit également différentes cartes postales d’artistes signées Pablo Picasso, Marcel Duchamp ou Salvador Dalí. Et présente quelques objets patrimoniaux d’une classe folle, telle ces différentes affiches d’expositions philatéliques (photo ci-dessus) ou cette horloge à trois cadrans du début du XXème siècle, donnant autrefois l’heure à la poste du Louvre. Enfin, le parcours se termine au septième étage du bâtiment où, en plus de la vue sublime sur tout l’ouest de Paris, est présentée une œuvre numérique jouant sur le street art ; un poil gadget avouons-le, mais qui plaira certainement aux visiteurs venus en famille.

Bref, une visite en tout point charmante, à ne pas manquer.

Musée de la Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème
Date de réouverture : 23 novembre 2019
Téléphone : 01 42 79 24 24