Les expos incontournables de décembre

Entre trouver les meilleurs cadeaux du monde, prévoir sa tenue de paillettes et s’organiser pour les préparatifs des multiples repas en famille, vous courrez du soir au matin ! Vous vous sentez dépassés et au bord du nervous breakdown ? Accordez-vous une petite parenthèse égoïste et faites-vous plaisir en allant découvrir une des meilleures expos du mois de décembre !

 

L’exposition « Light Matters »

Matrix XV de l'exposition light matters, expositions décembre

Matrix XV (2007) © Ace Gallery Beverly Hills California

À la Fondation EDF

Avis aux adeptes d’arts numériques et d’expériences immersives ! Vous avez rendez-vous à la Fondation EDF pour découvrir l’artiste autrichien Erwin Redl et ses œuvres lumineuses aux proportions monumentales. Imaginez-vous perdu dans une immensité traversée par des faisceaux lumineux. Imaginez maintenant que chacun d’entre eux traduise différents états émotionnels qui vous agitent : le rouge intense induisant la plus forte sensualité, tandis que le bleu, son contrepoint froid et rationnel. Au-delà d’une expérience physique déroutante, vous voilà en train de participer à l’installation d’Erwin Redl ! Inscrite dans sa plus vaste série intitulée Matrix, l’œuvre interroge les rapports entre le réel et le virtuel, la matière et la lumière, le corps et ses sensations. Déambulant sur près de 400 m2, le spectateur se trouve ainsi confronté à l’expérience du néant au sein de cette gigantesque matrice qui rend palpable le monde virtuel en même temps qu’elle dématérialise le corps du visiteur disparaissant dans l’œuvre.

Du 30 novembre 2018 au 3 février 2019

Fondation EDF
6 rue Récamier, 7ème ar.
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 19h
Entrée libre

 

L’exposition « Doisneau et la musique »

Les Rita Mitsouko pour l'expo Doisneau et la musique, expositions décembre
Les Rita Mitsouko 13 octobre 1988; Parc de la Villette, © Atelier Robert Doisneau

À la Philharmonie de Paris

Si vous me dites Robert Doisneau, je vous réponds… Philharmonie de Paris ! Non pas qu’on lui ait découvert, à titre posthume, des talents de compositeur, mais ce photographe dont les clichés ont su, mieux que nul autre, saisir l’âme parisienne, entretenait un rapport complice à la musique et à ceux qui la célébraient. Amoureux de toutes les mélodies, qu’elles viennent de Paris ou de banlieue, d’inconnus comme de vedettes, de cabarets comme de bals populaires ou de fanfares, Robert Doisneau capture les émotions qu’elles suscitent et immortalise une nouvelle génération de musiciens dans les années 80. L’exposition nous montre que, bien au-delà d’être un simple sujet photographique, la musique fonctionne comme une source d’inspiration au service de son imaginaire. Première exposition temporaire à se prolonger au cœur des collections permanentes, cette installation se vit comme une balade, au rythme d’une bande-son originale signée Moriarty, mais aussi d’une radio où l’on pourra entendre des artistes contemporains – Daniel Pennac, Barbara Carlotti, Vincent Dedienne – prêter leur voix aux grands mélomanes que Doisneau avait photographiés.

Du 4 décembre au 28 avril

Philharmonie de Paris – Musée de la musique-Cité de la musique
221 avenue Jean Jaurès, 19e ar.
Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h, le samedi de 10h à 20h et le dimanche de 10h à 18h.
Plein tarif : 9 € / tarif réduit : 7 €.

 

L’exposition « Les fans contre-attaquent »

Exposition les fans contre-attaquent
© DR

Au Centre Expo Lafayette Drouot

Le grand fan de Star Wars en toi, l’exposition réveillera ! Nulle pâle copie, Nul objet de pacotille, ton œil y découvrira : issues du monde entier, sculptures, maquettes et costumes hors pairs tu appréhenderas. Les plus grands fan de la saga ont pour toi, rassemblé des pièces d’une exceptionnelle aura : crois-le ou ne le crois pas, mais de tes propres yeux tu en conviendras ! Par des artisans fabriquées, à un public exigeant destinées, ces œuvres d’art tu auras devant toi. Invités à les découvrir sont les fans de la première heure, mais tout autant les plus récents amateurs : qui que tu soit, à une expérience immersive tu auras droit !

À partir du 5 décembre

Centre Expo Lafayette-Drouot
44 rue du Faubourg Montmartre, 9e ar.
Ouvert du mardi au vendredi de 12h30 à 18h, les samedis et dimanches de 10h30 à 19h
Plein tarif : 16-18 € / tarif enfant : 11,50-13,50 €

 

L’exposition « Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmes »

L'exposition « Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmes »
© Bosquet de l’Aurore. BnF, département des Estampes et de la photographie. Crédit : BnF

Au Petit Palais

Co-organisée avec la BNF, l’exposition « Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmes » revient, pour la première fois, sur le parcours et l’œuvre d’un dessinateur méconnu et singulier. Ce fils de menuisiers, qui se découvre très tôt un don pour les représentations techniques, finit par se faire une place à Paris, auprès d’architectes de renom tel que Soufflot. Malgré des débuts prometteurs, les bouleversements révolutionnaires lui font perdre ses meilleurs clients et le contraignent à accepter un emploi de bureau. Ne renonçant pas à sa passion première, il multiplie les concours d’architecture, en vain. Libéré des contraintes techniques à force de dessiner des constructions qui ne verront jamais le jour, Lequeu s’attache à tout retranscrire sur le papier, de l’objet le plus réaliste à la source d’inspiration la plus chimérique, tombant dans une obsession frénétique du détail et de l’exhaustif. Celui qui aura voulu s’affranchir de l’artisanat pour se frayer une trajectoire libre et atypique finira seul et sans ressources, laissant derrière lui des centaines de dessins, dont une série de portraits – témoins de ses recherches sur le tempérament et les émotions – et d’œuvres érotiques, à mi-chemin entre les représentations propres à la statuaire antique et celles typiques du naturalisme anatomique. Un artiste complexe et curieux à découvrir absolument !

Du 11 décembre 2018 au 31 mars 2019

Petit Palais
Avenue Winston Churchill, 8e ar.
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Plein tarif : 11 € / tarif réduit : 9 €