Gwendoline Christie d’une saga à l’autre

Révélée pour son rôle de la colossale Brienne de Torth dans Game of Thrones, et confirmée en dirigeante du District 2 dans Hunger Games : La Révolte, partie 2, Gwendoline Christie endosse dans Star Wars : le Réveil de la Force l’armure du redoutable Capitaine Phasma. L’occasion d’une rencontre avec cette grande fan de ce cycle légendaire.

Avez-vous hésité une seule seconde avant d’accepter ce rôle de Capitaine Phasma dans le nouveau Star Wars ?

Gwendoline Christie : (Rires) J’étais surtout très excitée d’avoir été acceptée pour ce film. Je voulais absolument en faire partie. Quand j’ai appris qu’il se préparait, c’est devenu une priorité pour moi et j’ai harcelé mon agent. Bien sûr, tout le monde voulait en être. Mais les gens du casting étaient les mêmes que sur Game of Thrones, donc j’ai su qu’on avait parlé de moi.

Quelle a été votre première réaction quand le réalisateur J.J. Abrams vous a dit que vous étiez choisie ?

Ça s’est étalé dans le temps. Il y a eu de nombreux allers et retours entre des oui et des non. Et ce n’est qu’après quelques jours sur le plateau de Star Wars que j’ai réalisé que c’était vraiment vrai.

Quelle a été la réaction de vos amis ?

Les gens ne pensaient pas qu’on puisse faire une suite après si longtemps. Mais de toute façon, je n’avais pas le droit de dire à mes proches que j’auditionnais pour Star Wars. C’était un secret assez lourd, mais amusant à porter.

Vous êtes tenue au secret sur Star Wars, Game of Thrones, Hunger Games. Vous n’en n’avez pas marre ?

Non, ce qui est bien dans tout cela c’est que, comme vous ne pouvez pas parler de votre travail, vous êtes forcée d’écouter les autres. Ce qui est toujours très intéressant.

Qui est ce Capitaine Phasma que vous interprétez ? Le nouveau Dark Vador ?

C’est la capitaine des Stormtroopers. C’est la toute première méchante dans Star Wars. Et elle est du côté obscur de la Force. Ce que j’aime en elle c’est que c’est un personnage féminin qui évolue.

Ce n’est pas frustrant de jouer dans le film le plus attendu de l’année sans qu’on puisse vous reconnaître sous votre armure ?

Malheureusement, je ne peux pas répondre à votre question. Je suis désolée.

Vous avez des scènes d’actions dans le film ?

Malheureusement, c’est quelque chose dont je ne peux pas parler (rires).

Est-ce que vous pouvez nous faire des révélations sur le film ?

Non, mais je peux vous dire que J.J. Abrams a réussi à préserver l’intégrité et l’authenticité des trois films originaux. C’est important, parce que lorsque je regarde ces films aujourd’hui, je les trouve toujours aussi beaux. Quand vous pensez que La guerre des étoiles est sorti en 1977 ! Et pourtant, il parvient encore à vous faire lever de votre siège. Cela confère au film son statut de mythe. Parce qu’il parle à des gens de différentes générations et de différentes cultures.

Quel effet cela fait d’avoir une figurine à votre effigie ?

La production m’a envoyé la poupée dans une mallette R2-D2 avec plein de goodies dedans. Je l’ai ouverte, et je me suis mise à crier et à sauter partout. C’était Noël avant l’heure, comme redevenir enfant. J’avais ma propre poupée à mon effigie. Waouh ! C’est incroyaaable !

Vous avez joué avec vous ?

(Rires) Non ! Je ne me suis pas encore sortie de la boîte. Je ne fais que me regarder.

Pour terminer, quel effet cela fait de jouer dans les trois plus grosses franchises du moment ?

C’est très excitant. Je n’avais jamais osé rêver de tout ça. Que pouvez-vous faire après ça, du coup ? Quelque chose de très différent. Mais je n’ai pas besoin de faire autre chose. Je peux m’arrêter maintenant (rires).

Star Wars – Le Réveil de la Force, de J.J. Abrams, avec Harrison Ford, Oscar Isaac, Gwendoline Christie, Carrie Fisher et Andy Serkis. Science-fiction. Sortie le 16 décembre.