Idée balade : la Campagne à Paris dans le 20ème

Pas de boutique, de musée, ni de restaurant notable à cent mètres à la ronde. Seule la curiosité nous mène aux ruelles de la Campagne à Paris, un micro-quartier résidentiel, à l’extrémité Est de la capitale.

Pour s’offrir ce petit bout de campagne, il faut avant tout bien repérer l’accès ou être guidé par un habitué : de la place Edith Piaf sur laquelle on salue la statue en bronze de la chanteuse, on emprunte la rue du capitaine Ferber. Puis sur la droite la place Octave Chanute et son long escalier aux charmants réverbères.

<small>La Campagne à Paris ©Wassila Djellouli<small>
La Campagne à Paris ©Wassila Djellouli

 

Arrivé en haut, l’ambiance change radicalement. Ici, le sol est pavé, les maisons de un ou deux étages sont précédées d’un jardinet où poussent des glycines, des lierres, des lilas, des rosiers etc. Sans aucune voiture pour venir rompre le calme, on explore les trois ruelles en imaginant le quotidien de leurs habitants si privilégiés.

Difficile de croire qu’à l’époque de leur création en 1928, ces lotissements étaient réservés à des familles modestes n’ayant pas les moyens de se loger à Paris. Le quartier appartenait alors à la commune de Charonne, et avait été construit sur d’anciennes carrières souterraines pour loger les ouvriers.

 

<small>La Campagne à Paris ©Wassila Djellouli<small>
La Campagne à Paris ©Wassila Djellouli

 

L’histoire n’en rend que plus charmant cet îlot préservé, dont la visite se fera chacun à son rythme : rapidement pour les pressés, bien plus lentement pour les amateurs de petits détails insolites. Jolies marquises, collages en forme d’oiseaux sur les réverbères et portes colorées ponctuent cette charmante balade, à renouveler à chaque saison…

 

La Campagne à Paris ©Wassila Djellouli
La Campagne à Paris ©Wassila Djellouli

Où boire un verre à proximité ?

On s’éloigne d’un demi-kilomètre à peine pour atterrir Au Fond du Jardin, un restaurant italien où l’on profite d’une cour digne de celle d’une maison de province. 350m2 habillés de mobilier coloré, de parasols et d’arbres dont un bel olivier, où l’on peut aussi s’installer pour siroter un cocktail ou un verre de vin jusqu’à 19h.

<small>©Au fond du jardin<small>
©Au fond du jardin

On profite d’être dans le quartier pour…

Aller visiter le jardin de l’hospice Debrousse, où se trouve le Pavillon de l’Ermitage, unique folie parisienne du 18e siècle de style Régence. Ce petit pavillon est le dernier vestige du château de Bagnolet qui servait à l’époque de résidence pour la duchesse d’Orléans. Et se rendre jusqu’au village de Charonne, son église et sa rue principale bordée de pots de fleurs, ainsi qu’au cimetière du Père-Lachaise à quelques minutes de là.

La Campagne à Paris – Métro Porte de Champerret ligne 3
Au fond du jardin – 39 Rue Pelleport, 75020. Métro Porte de Bagnolet ou Pelleport
Jardin de l’hospice Debrousse – 148 Rue de Bagnolet, 75020. Métro Porte de Bagnolet


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !