Interview Combo CK : 10 questions posées au street artiste français

Street artiste français dont la patte est reconnaissable entre mille, Combo CK adore laissé son empreinte aux quatre coins de Paris. Nous l’avons rencontré et lui avons posé quelques questions…

Peux-tu nous expliquer la signification de ton nom de street artiste, Combo CK ?

Combo en anglais c’est l’enchaînement, la combinaison, le mélange. Cela correspond bien au travail que je fais même si, plus jeune, je l’ai choisi sans le savoir.

 

Depuis quand exerces-tu cet art et, par extension, quelle a été ta première oeuvre réalisée ?

Impossible de dire une année précise. Mais la première fois que j’ai peint c’était à Nice. C’était du graffiti basique comme il peut y en avoir partout. C’était très sale et pas beau donc motus. Mais bon, il faut bien commencer par être une chenille si on veut devenir papillon…

 

Tintin, Milou, Sangoku, Batman… Tu sembles adorer utiliser des icônes de la pop culture. Pourquoi un tel choix ?

Ce sont des symboles, ceux de notre génération comme le logo Apple, La Liberté guidant le peuple ou la croix chrétienne. Je les utilise comme un pied dans la porte que je mets dans l’esprit des gens afin de faire passer mes messages.

 

Quels sont justement les principaux messages que tu véhicules à travers le street art ?

La liberté d’être différent. Même si je pense que notre différence est le premier de nos points communs.

 

Arrives-tu à vivre à 100% du street art ou exerces-tu une activité annexe ?

Je préfère dire que je vis à 100% pour mon travail. Vivre de et vivre pour ce n’est pas la chose la plus importante. Si bien que je n’ai aucun travail à côté.

 

 

Quel est ton quartier de prédilection à Paris pour pratiquer le street art ?

Rive droite. République. Grands boulevards. Là où je traîne mes Reebok sales quand je suis à Paris.

 

As-tu déjà mis en place des collab’ avec d’autres street artistes ? Si oui, lesquels ?

Je travaille avec mes amis dès que je le peux. Mais c’est plus du genre on travail sur une expo, on part en voyage ou on sort coller ensemble. C’est important pour moi puisque celui qui vit tout seul meurt tout seul.

 

Avec quel street artiste français, ou étranger, adorerais-tu t’associer ?

Il y en a beaucoup ! Pour les street artistes français je dirais JonOne, Andre, Jr… Si je cite tout le monde, ça prendra trois pages !

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer dans le street art ?

Vas-y mon gars, vas-y ma garce, fonce ! T’as besoin de rien, juste d’avoir envie.

 

Puisque nous sommes à Paris, as-tu des bonnes adresses pour boire un verre et manger à Paname ?

Haha non je ne les donne pas, après vous allez tous venir et j’aurais plus de table !

 

 

Street art : 10 spots incontournables à Paris