Invention/Design. Regards croisés

Au musée des Arts et Métiers, une exposition érudite et ludique pour comprendre les liens entre design et innovation.

Design, vous avez design ? Partout présent dans notre quotidien, en adéquation avec les modes de vie, les valeurs et les besoins des êtres humains et des sociétés dans lesquelles ils évoluent, le design – cette « harmonie parfaite entre le beau, l’utile et le juste en un geste simple », selon les mots de l’architecte américain de référence Franck Lloyd Wright – reste pourtant une notion nébuleuse pour le grand public. Nous parle-t-on d’interprétation du réel ? De recherche esthétique ? D’art ultra-stylisé ? Autant d’axes de réflexion auxquels donne corps avec justesse et malice l’exposition Invention/Design. Regards croisés. Élaborée en collaboration avec le studio indépendant de designers Sismo, l’exposition raconte une surprenante histoire du monde en mettant en lumière les liens étroits entre inventions (des plus banales aux plus insolites) et design contemporain.

(C) Aviation militaire. Avion N3 de Mr Ader Expérimenté au camp de Satory en Octobre 1897

 

Un drôle de numéro de duettistes où les innovations et les techniques des inventeurs trouvent leur véritable « matérialisation » avec la création et l’imagination pragmatique de ceux qui pensent, à travers le design, à leur utilisation au quotidien. « C’est une discipline transversale qui touche de nombreux domaines, l’économie, les nouvelles technologies, la culture, la communication, l’environnement, le service, etc. En ce sens, les designers ont un regard particulièrement attentif à la vie quotidienne et aux usagers », explique Antoine Fenoglio, cofondateur des Sismo et co-commissaire de l’exposition. Mise en abime de notre manière de façonner notre environnement pour mieux comprendre le monde réel, le design contemporain (et plus encore celui de ces 20 dernières années) se doit d’abord d’être « la mise en forme d’une intelligence ». Une intelligence au service des inventions et, in fine, de leur public, que sonde cette exposition à travers une sélection de 100 objets.

 

(C) Radio WR03-CUBE

 

Des premières bicyclettes apparues fin XIXe au VTT, du « fixie » jusqu’au vélo d’Alérion, création futuriste née de la rencontre du 3e type de la marque hollandaise Keim et le sculpteur Charles Boulnois consacré Meilleur Ouvrier de France depuis 2011, on se rend compte à travers les différentes transformations que peut vivre un objet de la vie de tous les jours comme le vélo, que le design nourrit autant qu’il accompagne toute innovation ; il lui apporte un ancrage tant dans le monde concret que dans un imaginaire collectif à (ré)inventer. « Le design est une très belle fenêtre sur la compréhension des évolutions sociales. Il est gage d’une vision militante de l’homme et de la société. La particularité de notre studio Sismo est de penser les nouveaux enjeux et d’en concevoir les solutions jusqu’à l’usage. Avoir la capacité de relier conscience sociale et technologies dans une vision de la société plus engagée », affirme Antoine Fenoglio.

(C) Vanite Sismo

 

Un discours relayé par l’histoire et la création du designer afghan Massoud Hassani. Renvoyant à sa propre experience de la guerre dans son pays, son Mine Kafon – détonateur de mines anti-personnelles assemblé manuellement à l’aide de bambou et de plastique biodégradable fonctionnant à l’énergie éolienne – offre une perspective citoyenne et politique du travail du designer en le replaçant dans un contexte singulier.Entre conceptualisation ludique du monde et scénographie anthropologique de l’esprit, l’exposition Invention/Design. Regards croisés. est un regard critique aussi décalé que passionnant sur ce que nous propose la société de consommation. « Tout aujourd’hui est susceptible d’être touché par le design. Bien comprendre ce qui nous entoure, anticiper ce que seront les besoins, les rêves ou le quotidien de l’homme de demain font du design l’affaire de tout le monde », conclut Antoine Fenoglio. Design, vous avez design ?