Kate Winslet en 5 films incontournables

Le nouveau film de Woody Allen, Wonder Wheel, sort le 31 janvier 2018 dans les salles. Un drame romantique et plein de folie dans lequel Kate Winslet étincelle aux côtés de Justin Timberlake, Juno Temple et James Belushi. Authentique, désenchantée, l’actrice y signe de nouveau une grande performance, pour laquelle elle a été récompensée en novembre dernier aux Hollywood Films Awards. Retour sur son incroyable carrière en 5 films majeurs.

 

Titanic de James Cameron (1997)

Le grand, l’illustre, le célèbre Titanic ! Un film d’anthologie qui a marqué l’histoire du cinéma et touché la planète entière. Kate Winslet n’avait alors que 22 ans et incarnait ici son premier grand rôle sur grand écran. Elle interprétait Rose DeWitt-Bukater avec beaucoup d’intensité et de passion, sans jamais se douter que ce personnage ferait à jamais partie de sa vie. Rose et Jack (Leonardo DiCaprio) sont ainsi devenus des icônes absolues de la romance du septième art. Couple attachant et tout en sensualité qui a su bouleverser des millions de personnes et rendre les victimes du plus grand naufrage du 20e siècle immortelles dans la mémoire commune.

 

Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry (2004)

Si Kate Winslet aime se renouveler au fil de ses projets, elle s’épanouit véritablement dans le genre tendre et romantique. Eternal Sunshine of the Spotless Mind lui permet de faire les deux : se transformer tout en préservant l’amour et la délicatesse. Cheveux bleus, rouges, verts, elle exprime sa personnalité fantasque au travers du personnage de Clementine et vit une histoire profondément intense avec Joel, interprété par Jim Carrey. Le film est alors extrêmement bien accueilli par la critique qui salue sa poésie et sa finesse.

 

The Reader de Stephen Daldry (2009)

Avec The Reader, c’est la consécration avec l’Oscar de la meilleure actrice. La récompense absolue pour Kate Winslet qui attendait depuis des années que son talent soit reconnu par la profession. Il aura finalement fallu ce rôle de contrôleuse de tramway pour lui faire toucher les étoiles. Un personnage discret que l’extraordinaire liaison avec un adolescent deux fois plus jeune qu’elle rend vivante, entière et fascinante. Avec ce rôle, l’actrice arrive au sommet et séduit tous ceux qui n’avaient, jusqu’alors, pas été entièrement convaincus par son jeu.

 

Carnage de Roman Polanski (2011)

Avec Carnage, le changement de registre est radical. Plus de douceur et de bienveillance, mais du cynisme pur et dur. Adapté de la pièce de théâtre Le Dieu du carnage de Yasmina Reza, le film met en scène un huis-clos entre deux couples new-yorkais qui se rencontrent après une dispute de leurs enfants. La comédie obtient un bon accueil de la critique et des spectateurs, bien que ce genre d’humour noir en fasse grincer quelques-uns des dents.

 

Steve Jobs de Danny Boyle (2016)

Second rôle sur le papier, mais très grand en réalité. Dans Steve Jobs, Kate Winslet entre dans la peau de Joanna Hoffman, l’assistante du célèbre PDG d’Apple (Michael Fassbender). Forte, patiente, pleine de ressources et de caractère, elle devient un élément clé et essentiel du film. Elle est d’ailleurs nommée pour l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, qui revient finalement à Alicia Vikander pour The Danish Girl.