Keira Knightley en 5 films incontournables

Vous appréciez le jeu de Keira Knightley mais ne savez pas trop quels films voir en priorité avec l’actrice ? Découvrez notre Top 5 des longs métrages avec la comédienne à découvrir absolument.

Joue-la comme Beckham de Gurinder Chadha (2002)

Ce soir, vous avez envie de mater une petite comédie romantique sans prise de tête avec votre moitié ? Mais difficile de trouver un film qui pourrait plaire aussi bien à madame qu’à monsieur ? Joue-la comme Beckham est le parfait compromis. Une belle histoire d’amour qui devrait vous donner le sourire aux lèvres et un peu de foot en toile de fond. Balle au centre, tout le monde est happy.

 

Love Actually de Richard Curtis (2003)

Dans un registre similaire, mais beaucoup plus réussi, Keira Knightley illumine notre écran. Bon, ok, elle n’est pas la seule à briller face caméra dans ce film culte, mais elle apparaît dans une des séquences les plus incontournables du genre : la déclaration d’amour à l’aide d’écriteaux. Les sériephiles n’auront pas manqué de reconnaître l’homme qui fait une si belle surprise à l’actrice britannique : Andrew Lincoln, alias Rick Grimes dans The Walking Dead.

 

Domino de Tony Scott (2005)

Après Pirates des Caraïbes, pour casser davantage cette image de femme fleur bleue et fragile, Keira Knightley n’hésite pas à sortir l’artillerie lourde. En l’occurrence, elle se transforme en machine de guerre ultra badass pour les besoins de Domino, film nerveux à souhait, et très clipesque, du regretté Tony Scott. Un rôle qui, il faut bien l’avouer, lui va comme un gant.

 

A Dangerous Method de David Cronenberg (2011)

Si vous recherchez la meilleure prestation de Keira Knightley sur grand écran, elle est là. Du moins selon nous. Hypnotique à chaque apparition, l’actrice nous embarque dans une folie qu’elle tente par tous les moyens de contrôler. Bien souvent en vain, hélas. Un rôle captivant qui nous prouve que la Britannique peut, quand elle est correctement dirigée, véhiculer de nombreuses émotions face caméra.

 

Anna Karenine de Joe Wright (2012)

Visuellement épatante, cette adaptation du chef-d’oeuvre littéraire de Léon Tolstoï par Joe Wright l’est également pour l’interprétation tout en finesse de Keira Knightley. Encore une fois, la comédienne éblouit là où on ne l’attend pas. Ses détracteurs avaient beau se frotter les mains, ils ont dû ravaler leur salive à la sortie de ce drame passionnant.