La Nuit européenne des musées 2019

Toute l’Europe est à l’unisson pendant la nuit culturelle la plus attendue de l’année : la Nuit européenne des musées. Samedi 18 mai 2019, lors de la 15e édition, plus de 3000 musées dans 30 pays d’Europe ouvrent gratuitement leurs portes au plus grand nombre, pour un programme festif et éducatif. Spectacles, concerts, projections de films, visites… A Nous Paris arpente la capitale, pour une Nuit européenne des musées inoubliable.

La Nuit européenne des musées fait son cinéma

Bâtiment de la Fondation Jérôme Seydoux Pathé
Fondation Jérôme Seydoux Pathé © Michel Denancé

 

Pour la Nuit européenne des musées, certaines institutions culturelles ont décidé de se consacrer au 7ème art : le cinéma. Entre autres, la Fondation Jérôme Seydoux Pathé, le musée de l’Homme, le Centre culturel irlandais proposent des visites libres et gratuites et un programme spécifique cinématographique.

La fondation, pour sa  1ère participation, offre au public des séances de cinéma muet en ciné-concert sur le thème des collections de musées, et la projection des quatre épisodes du serial Belphégor réalisé en 1927.

Le musée de l’Homme fait la part belle au street artiste le plus connu au monde, Banksy, avec son documentaire Faites le mur. Quant au Centre culturel irlandais, il est notamment question de rendre hommage à l’artiste Tomi Ungerer, récemment disparu, par le réalisateur allemand Percy Adlon. 

 

La Nuit européenne des musées fait du théâtre

Deux hommes dans une scène de théâtre au milieu des spectateurs
© 2018 – Musée Delacroix Musée du Louvre – Olivier Ouadah

 

Après le cinéma, la Nuit européenne des musées rime avec théâtre. C’est l’occasion de découvrir le goût de l’artiste Eugène Delacroix pour la littérature et cet art. Victoria, pièce écrite par le peintre, est jouée et mise en scène au musée national Eugène Delacroix, par les élèves du conservatoire du 6ème arrondissement de Paris, Jean-Philippe Rameau.

Au musée national Gustave Moreau, c’est au tour du peintre symboliste Gustave Moreau d’être mis à l’honneur avec différents textes tels que les Métamorphoses d’Ovide et L’Odyssée d’Homère.

Et pour une soirée originale et surprenante, direction le musée d’art et d’histoire du judaïsme. Avec son spectacle Tête de lecture, le comédien Yves Heck joue, sans filet, des textes apportés par les visiteurs. Tirés au sort, certains spectateurs auront la chance de voir incarner leur texte préféré

 

On danse lors de la Nuit européenne des musées

Un homme tombant d'un escalier
Yoann Bourgeois © Magali Bazi

 

La danse n’est pas oubliée pour la Nuit européenne des musées. Yoann Bourgeois, avec le CCN2 Centre chorégraphique national de Grenoble, répond à nouveau présent pour un événement culturel parisien. Notre musique, dans le jardin du musée national Picasso, et Fugue au Clair de Lune, dans le salon d’honneur du Grand Palais, enchantent le public avec ces mouvements poétiques, si propres à l’artiste.

Comme l’année dernière, le musée de la Chasse et de la Nature confie son programme aux lauréats de la villa Kujoyama à Kyoto, et plus particulièrement aux Cies Contour progressif et Kubilai Khan. Intitulée Nuit importante de la danse… cette nuit s’inspire du DainichidoBugaku : journée importante de la danse, de la musique et du chant, du petit village japonais Hachimantai.

Au musée d’Orsay, la danseuse Raphaëlle Delaunay interprète le modèle de la danseuse. Celui connu du grand public, celui de l’inconscient collectif, celui peint par Edgar Degas… à travers les collections du musée, et l’exposition Le modèle noir de Géricault à Matisse, exposition en libre accès tout au long de l’événement.   

 

La Nuit européenne des musées en musique

© Musée Carnavalet

 

Chants, pianos, percussions, orchestres, … la Nuit européenne des musées vibre aux sons et rythmes de la musique. Suite à la tragédie qui a touché Notre-Dame de Paris il y a quelques semaines, un hommage lui est rendu dans la Crypte archéologique de l’île de la Cité, avec de la musique sacrée à cappella et un concert/lecture du célèbre roman de Victor Hugo.

D’autres grands noms du 19ème siècle sont mis en avant au Petit-Palais, musée des Beaux Arts de la ville de Paris. Plusieurs pianistes, sur des pianos parfois d’époque, jouent notamment Frédéric Chopin et Franz Liszt, en résonance et préambule de l’exposition Paris romantique (1815-1848) qui ouvre le 22 mai au Petit Palais.

Le musée de la musique de la Cité de la musique/Philharmonie de Paris est bien entendu de la partie. Avec des percussions venues d’un autre temps le public découvre des sons inconnus. Percussions orientales, vibraphone, darbuka et balafon chromatique font entendre des mélodies peu entendues de tous.

 

Visites lors de La Nuit européenne des musées

une médiatrice devant un groupe d'élèves et expliquant une des sculptures de Thomas Schütte
© 11 Conti – Monnaie de Paris

 

À nouveau, le noctambule a la chance de parcourir des expositions et découvrir des oeuvres précises lors de visites élaborées spécifiquement pour la Nuit européenne des musées. Le musée d’art moderne de la ville de Paris réalise des visites commentées de sa collection permanente et de l’exposition Almost Human de Thomas Houseago, la Cité de l’architecture et du patrimoine guide les visiteurs à travers ses galeries : moulages, architecture moderne et contemporaine, l’Unesco permet de découvrir son siège et les oeuvres incontournables de sa collection

L’initiative La classe, l’oeuvre ! a tout particulièrement retenu l’attention d’A Nous Paris. Comme l’année dernière, primaires, collégiens et lycéens guidés par leurs professeurs et professionnels des musées, ont étudiés plusieurs oeuvres tout au long de l’année et deviennent médiateurs culturels, le temps de la Nuit européenne des musées. On retrouve notamment ces jeunes professionnels de la culture au 11 Conti – Monnaie de Paris, au Centre Pompidou, au Musée du Louvre….

 

Nuit européenne des musées
Samedi 18 mai 2019
Programme complet 


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !