La prostitution parisienne des années 1970 mise en lumière par la photographe Jane Evelyn Atwood

A Gentilly, la Maison Robert Doisneau expose, jusqu’au 21 avril prochain, les photographies inédites de Jane Evelyn Atwood qui immortalisa la prostitution parisienne des années 1970. Focus.

 

Jane Evelyn Atwood prostitution
Série Pigalle People © Jane Evelyn Atwood

 

Blondine, Miranda, Barbara, Nouja ou encore Ingrid ont battu le pavé parisien dans le quartier de Pigalle ou dans la rue des lombards. En 1976, Jane Evelyn Atwood les rencontre et achète son premier appareil photo. Elle décide alors de s’immiscer dans l’intimité de ces femmes qui vendent leur corps sur les trottoirs de la capitale. De son regard honnête, la photographe livre des tranches de vie capturées dans des chambres de passe et dans des bars. Les séries Rue des Lombards et Pigalle People, compilées dans le cadre de l’exposition Jane Evelyn Atwood : Histoires de prostitution, Paris 1976-1979, reflètent le profond désir de la photographe à capter la dignité humaine de personnes jugées en marge de la société. Une immersion poignante dans le quotidien de femmes tour à tour mélancoliques et combattantes, à découvrir jusqu’au 21 avril prochain.

 

Jane Evelyn Atwood, prostitution parisienne
Série Rue des Lombards © Jane Evelyn Atwood

Maison Robert Doisneau
1 rue Division du Général Leclerc
94250 Gentilly
Entrée libre du mercredi au vendredi de 13h30 à 18h30, et le samedi et dimanche et 13h30 à 19h