La visite inattendue

Ferrante Ferranti : deux grues en bronze à retrouver au musée Cernuschi à partir du 26 septembre

Le palais Galliera, le musée de la Vie romantique, les catacombes, le musée Carnavalet… Autant de musées de la Ville de Paris qui souhaitait leur rendre hom-mage, en rendant compte du soin avec lequel se sont constituées leurs collec-tions, mais aussi en racontant l’histoire des édifices qui les accueillent. Parfois nés d’un événement particulier, comme le Petit Palais (créé pour l’Exposition uni-verselle de 1900) ou le musée d’Art moderne (bâti en 1937 pour l’Exposition internationale), ils sont aussi pour certains imprégnés de l’esprit de leur fondateur ou des artistes auxquels ils sont dédiés. Ainsi en est-il de l’hôtel particulier de l’amoureux de l’art asiatique Cernuschi, des maisons de Balzac et de Victor Hugo ou du musée Bourdelle, où l’atelier du sculp-teur demeure intact, avec ses murs vert-de-gris.

De cette volonté d’en dresser un panorama aussi précis que souvent inattendu est né un bel ouvrage, qui allie l’éclairage de deux conservatrices du patrimoine à des documents d’archives, mais aussi illustré par les clichés du pho-tographe Ferrante Ferranti. Célébré lors d’une grande rétrospective à la Maison européenne de la photographie en 2013, ce grand voyageur est cette fois parti en reportage dans les quatorze musées de la Ville, pour y poser son regard particu-lier. Ses images sont également à voir pendant quelques semaines sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris.

Paris Musées, Histoire des musées de la  Ville de Paris, textes de Cécile Aufaure et Juliette Singer, photos d’archives et reportage inédit  de Ferrante Ferranti, éd. Paris Musées, 256 pages, 35€. Sortie le 27 septembre.