Atelier E.B présente Passer-By, la nouvelle expo de Lafayette Anticipations

Exactement un an après l’ouverture de Lafayette Anticipations, en plein cœur du Marais, le lieu présente une exposition entre mode et art contemporain intitulée Atelier E.B Passer-By du duo d’artistes formé par Beca Lipscombe et Lucy McKenzie. C’est leur première exposition en France. Elle fait suite à celle de la Serpentine Galleries qui s’est déroulée à Londres en automne 2018, et a été complètement repensée pour la fondation parisienne désormais entièrement gratuite. Une raison supplémentaire de visiter cette exposition passionnante jusqu’au 28 avril 2019.

Escalier de Lafayette Anticipations, Paris
© Pierre Antoine / Lafayette Anticipations, Paris

Une exposition particulière entre art contemporain et mode de l’atelier E.B

Oeuvre d'art de Atelier E.B à Lafayette Anticipation
© Pierre Antoine / Lafayette Anticipations, Paris

 

Sommes-nous dans une galerie ? Une boutique ? Les deux ? Au premier abord, cette exposition est perturbante pour le spectateur qui se pose la question de savoir où il a mis les pieds en franchissant les espaces d’exposition de la Fondation d’art contemporain Lafayette Anticipations.

Nous sommes en fait dans une fausse boutique-vitrine avec marbre en trompe-l’œil qui cache une vraie boutique showroom où l’on peut s’offrir un pull en cachemire produit en Ecosse pour 500 euros estampillé Atelier E.B. Ou, plus modestement, une broche pour 12 euros de la nouvelle collection Jasperwear inspirée du néo-classicisme avec référence aux ornements grecs ou à des motifs égyptiensDans cet espace, il est possible d’essayer les dernières créations, de se prendre en photo et de les partager sur les réseaux sociaux et même de commander une pièce. Il faudra en revanche s’armer de patience et compter environ 6 mois pour la livraison.

L’ Atelier E.B (E. pour Édimbourg, ville de Beca Lipscombe, et B. comme Bruxelles, là où vit et travaille Lucy McKenzie) a été créé en 2007. C’est une marque de vêtements et plus globalement un label de mode. Pour l’anecdote, la fashion designer Beca Lipscombe cherchait un mannequin pour porter ses créations et elle a rencontré Lucy à cette occasion qui forme aujourd’hui la deuxième partie du binôme.

Les deux artistes se sont plongées dans des archives et notamment celles des Galeries Lafayette, pour étudier comment, historiquement, la présentation des vêtements dans les grands magasins a évolué. On trouve par exemple dans des vitrines des documents ayant appartenu à la créatrice Jeanne Lanvin qui illustrent la façon dont elle présentait ses collections sur des mannequins monumentaux. La rampe de l’escalier Majorelle de style Art Déco est d’époque. Elle appartenait à l’escalier central des Galeries Lafayette. Elle relie les plateformes d’exposition en faisant le lien entre archives historiques et art contemporain dans une mezzanine où une dizaine d’artistes ont été sollicités pour mettre en scène les vêtements de l’atelier E.B dans des installations aussi inédites que surprenantes. Parmi eux : Tauba Auerbach, Anna Blessmann, Marc Camille Chaimowicz, Steff Norwood, Elisabeth Radcliffe, Bernie Reid et Markus Seig.

 

Au-delà des vêtements, une réflexion sur la place de la femme et son corps dans la mode

Oeuvres de Atelier E.B à Lafayette Anticipations
© Pierre Antoine / Lafayette Anticipations, Paris

 

Dans les vitrines de l’exposition on peut observer des Sasha Dolls, qui ont la particularité d’être des poupées qui ne sourient pas, avec une posture assez rude poings fermés. « La posture de ces poupées est déjà du féminisme. Beca Lipscombe avait ce genre de poupée enfant, ce qui a évidemment influencé son travail artistique. Pour l’exposition, elle a refait des mannequins avec ces postures ! » commente François Quintin, directeur délégué de Lafayette Anticipations.

Par la représentation du corps féminin des mannequins, l’exposition propose une réflexion féministe sur la place des femmes dans la mode tout au long du XXIe siècle, qu’elles aient été créatrices ou artisanes de cette histoire.

Une exposition qui a du sens dans une fondation d’art contemporain, qui est étroitement liée à un des plus grands magasins de mode. Une vraie réflexion contemporaine et sociologique sur l’historique et le futur de la mode !

Du 21 février au 28 avril 2019
Lafayette Anticipations
9 rue du Plâtre, 4e
Ouvert les lundis, mercredis, samedis et dimanches de 11h à 19h. Ouvert les jeudis et vendredis de 11h à 21h
Entrée libre