10 expos à voir d’urgence avant fin janvier

Au programme des bonnes résolutions cette année : plus de sport, plus de restos, plus de sorties et surtout plus d’expos ! À nous Paris vous propose une sélection des 10 expos à voir d’urgence avant qu’elles ne s’achèvent fin janvier. Le compte à rebours a commencé …

Expo « Days are Dogs » de Camille Henrot

Au Palais de Tokyo jusqu’au 7 janvier 2018

Expo Days are Dogs au Palais de Tokyo
Camille Henrot, Is he cheating, courtesy de l’artiste et de Metro Pictures (New York) ; kamel mennour (Paris/Londres) ; König Galerie (Berlin). © ADAGP, Paris 2017

 

Camille Henrot n’en est pas à sa première exposition au Palais de Tokyo. Pour cette nouvelle carte blanche, l’artiste repense la mesure du temps et nous invite à expérimenter, au fil des salles, cette nouvelle définition des jours de la semaine, des mois et des années. Même si tous vos repères spatiaux-temporels seront perturbés par cette proposition, ne vous trompez pas et comptez bien : nous sommes en 2018, il ne vous reste que quelques jours pour visiter « Days are dogs ».

Palais de Tokyo
13 avenue du Président Wilson, 16e
De midi à minuit, tous les jours sauf le mardi
Plein tarif : 12€, tarif réduit : 9€

 

Expo « Prix Marcel Duchamp 2017 »

Au Centre Pompidou jusqu’au 7 janvier 2018

 

Expo Prix Marcel Duchamp 2017 au Centre Pompidou
Crédit photographique : © De gauche à droite et de base en haut : Maja Bajevic, © Jean-Baptiste Blom, Courtesy of the artist and Michel Rein, Paris-Brussels / Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, D.R. / Charlotte Moth, © Magali Delporte, 2017 / Santoro Vittorio, Brooklyn, New York, mai 2011, Photo : George Go

 

Même si le suspense n’est plus depuis l’annonce officielle du duo de gagnants Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, pendant la semaine de la FIAC, l’exposition des quatre finalistes nommés au Prix Marcel Duchamp se visite encore en cette première semaine de janvier. Venez découvrir les œuvres de Maja Bajevic, Charlotte Moth et Vittorio Santoro, qui sont autant de productions inédites imaginées spécialement pour cette exposition.

Centre Pompidou – Galerie 4
Place Georges Pompidou, 4e
Ouvert tous les jours de midi à minuit sauf le mardi
Plein tarif : 14€, tarif réduit : 11€

 

Expo « Voyage d’hiver »

Dans les Jardins du Château de Versailles jusqu’au 7 janvier 2018

 

Anita Molinero, Floraisons pour Nollopa, 2017 Containers, polypropylène Courtesy de l’artiste et Galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico (Paris) © ADAGP, Paris 2017. Voyage d’hiver dans les jardins du Château de Versailles.

 

Initié en automne, ce voyage d’hiver invite le public à une déambulation artistique et curieuse dans les bosquets des très célèbres jardins à la française du Château de Versailles. Installations sonores, visuelles ou plastiques, tout est fait pour mettre vos sens à l’épreuve dans ce labyrinthe imaginé par le Palais de Tokyo. Équipé contre le froid et muni d’un plan, vous dénicherez  toutes ces œuvres qui s’offriront à vous comme autant de trésors signés par les artistes contemporains internationaux les plus en vue.

Jardins du Château de Versailles
Du mardi au dimanche de 10h à 17h
Entrée libre

Expo « Andres Serano »

Au Petit Palais jusqu’au 14 janvier 2018

Andres Serrano, Octopus Head, Early works, 1985. © Andres Serrano, Courtesy de l’artiste et Galerie Nathalie Obadia Paris / Bruxelles

 

Depuis trois ans, le Petit Palais a décidé d’inviter des artistes contemporains à entrer en dialogue avec la collection des œuvres du fonds ancien. Cette année, l’invitation a été faite à l’artiste américain Andres Serano qui présente une quarantaine d’œuvres disséminées dans les collections permanentes. Une façon ludique de redécouvrir les tableaux du musée, en confrontant l’ancien au contemporain avec un regard amusé.

Petit Palais – Musée des Beaux Arts de la ville de Paris
Avenue Winston Churchill, 8e
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h

Expo « Rubens – portraits princiers »

Au Musée du Luxembourg jusqu’au 14 janvier 2018

 

Pierre Paul Rubens et atelier et Jean Brueghel L’Ancien dit de Velours, L’Infante Isabelle Claire Eugénie devant le château de Mariemont, vers 1615, huile sur toile, 113 x 178,5 cm, Madrid, Museo Nacional del Prado.

 

Pierre Paul Rubens (1577-1640), fidèle ami de Marie de Médicis, est un des plus célèbres peintres de son époque. Portraitiste des dynasties au pouvoir en Europe (Belgique, France, Italie, Espagne), il réalise des centaines de portraits d’apparats et permet ainsi le rayonnement de la notoriété prestigieuse de tous ses princes et princesses qui posent dans leurs plus beaux costumes et selon leurs meilleurs profils.

Musée du Luxembourg
19 rue de Vaugirard, 6e
Du lundi au dimanche de 10h30 à 19h
Nocturne tous les vendredis jusqu’à 22h

Plein tarif : 12€, tarif réduit : 8.50€

 

Expo « Étranger Résident – La Collection de Marin Karmitz »

À la Maison Rouge jusqu’au 21 janvier 2018

 

Johan van der Keuken, Portraits de Marin Karmitz, 1956. © Willem Van Zoetendaal. Courtesy Collection Marin Karmitz, Paris

 

Né en Roumanie en 1938, on connaît Marin Karmitz comme un homme de cinéma. En effet, il est le fondateur des salles parisiennes à ses initiales MK2 ( 2 pour pour ses deux fils qui ont repris l’affaire familiale). Depuis les années 1980, c’est aussi un discret collectionneur d’art. La Maison Rouge offre un panorama de cette singulière collection à travers 400 œuvres choisies.

Maison Rouge
10 boulevard de la Bastille,  12e 
Ouvert tous les jours sauf lundi et mardi de 11h à 19h
N
octurne le jeudi jusqu’à 21 h
Plein tarif : 10€, tarif réduit : 7€

 

Expos « Souterrain d’Ali Kazma » et « Les choses » d’Albert Ranger Patzch

Au Jeu de Paume jusqu’au 21 janvier 2018

 

Clock Master 2006, série « Osbtructions » Ali Kazma Vidéo, couleur, son, 15 min. Courtesy de l’artiste. © Ali Kazma

 

Chef de file de la Nouvelle Objectivité (mouvement photographique des années 20), Albert Ranger Patzch est un photographe allemand (1897-1966) auquel le Jeu de Paume rend hommage. Véritable abécédaire de la Nature et des objets, l’exposition « Les choses » offre une centaine de tirages originaux.  Dans « Souterrain » on découvre le travail vidéo de l’artiste turc Ali Kazma. Amoureux du geste minutieux, il filme au plus près tout ceux qui travaillent de leurs mains. Des détails à admirer à la loupe dans ces 21 vidéos qui invitent à la contemplation.

Jeu de Paume
1 place de la Concorde, 8e
Ouvert du mardi au dimanche, mardi de 11h-21h et du mercredi au dimanche de 11h-19h
Plein tarif :  10€, tarif réduit : 7.50€

 

Expo « Paul Gauguin l’alchimiste »

Dans les Galeries Nationales du Grand Palais jusqu’au 22 janvier 2018

 

Paul Gauguin (1848-1903) Ahaoe feii? (Eh quoi ! Tu es jalouse ?) 1892 huile sur toile ; 66,2 x 89,3 cm Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine © The Pushkin State Museum of Fine Arts, Moscou

 

Né en 1848 à Paris, Paul Gauguin est une figure incontournable de la peinture moderne. On le connaît surtout pour sa peinture flamboyante inspirée par ses nombreux voyages (Île des Marquises, Tahiti) et ses tableaux de délicieuses et sensuelles vahinés. L’exposition dévoile aussi des œuvres et pratiques moins connues de Gauguin qui s’est essayé à la sculpture et à la céramique. Une exposition rétrospective haute en couleurs qui retrace avec audace une carrière extraordinaire entre tâtonnements et voyages.

Galeries Nationales du Grand Palais
Place Clemenceau, 8e
Tous les jours de 10h à 20h sauf le mardi
Nocturnes les mercredis, vendredis et samedis jusqu’à 22h
Plein tarif : 14€,  tarif réduit : 10€

 

Expo « Women House »

À la Monnaie de Paris jusqu’au 28 janvier 2018

 

Femme Maison | Louise Bourgeois | © The Easton Foundation/ADAGP, Photo : Christopher Burke.

 

Dans les 1 000 mètres carrés de la Monnaie de Paris, 39 femmes artistes internationales des XXe et XXIe siècles (Joana Vasconcelos, Louise Bourgeois, Niki de Saint Phalle, Mona Hatoum, Cindy Sherman…) exposent leurs œuvres parfois monumentales autour des questions du féminin et du domestique. Une exposition à voir à Paris jusqu’au 28 janvier, avant qu’elle ne s’envole vers les États-Unis où elle sera présentée au National Museum of Women in the Arts à Washington D.C à partir du 8 mars 2018.

Monnaie de Paris
11 quai de conti, 6e
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h
Plein tarif : 8€, tarif réduit : 6€

 

Expo « Irving Penn »

Au Grand Palais jusqu’au 29 janvier 2018

 

[Mode en noir et blanc avec sac à main (Jean Patchett)] New York, 1950 épreuve gélatino-argentique, 2003  The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation © The Irving Penn Foundation

À l’occasion de l’anniversaire de la naissance du photographe américain Irving Penn (1917-2009), le Grand Palais lui consacre une rétrospective inédite organisée avec la complicité du Metropolitan Museum of Arts. Un voyage dans le temps à travers 250 photographies : icônes de mode, stars de cinéma, travailleurs, passants anonymes et, clou du spectacle, le rideau de théâtre gris que le génie Irving Penn utilisait en fond de tous ses clichés de studio.

 

Galeries Nationales du Grand Palais
Place Clemenceau, 8e
Tous les jours de 10h à 20h sauf le mardi
Nocturnes les mercredis jusqu’ à 22h
Plein tarif: 13€, tarif réduit: 9€