A.Voir

Les 5 pièces à réserver d’urgence pour la rentrée

Toutes les deux semaines, A Nous Paris et Les 5 Pièces partagent leurs coups de coeur théâtraux. On prend un peu d’avance pour vous recommander dès à présent les cinq pièces incontournables de la rentrée.

Retrouvez l’intégralité des critiques et toutes les pièces incontournables à l’affiche sur Les 5 Pièces.


We Love Arabs


© Gadi Dagon

Une pièce de Hillen Kogan et Adi Boutrous
Au Théâtre du Rond Point, du 12 septembre au 8 octobre

LE PITCH

Duo de choc des cultures sur fond de rivalité arabo-israélienne. Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Le titre, qui a lui seul vaut son pesant d’autodérision.
  • Partager le houmous de l’amitié en sortant.

ON A MOINS AIMÉ

  • Un petit côté prévisible et bien-pensant

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Un proche Proche-oriental.
  • Un voisin de palier.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Danser politiquement aux soirées.
  • Le houmous, en masque et en tartine


Grande


© Christophe Maout

Une pièce de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel
au Centquatre Paris, du 19 septembre au 11 octobre

LE PITCH

Vimala Pons en meneuse de revue(s), accompagnée de son éternel acolyte au nom imprononçable Tsirihaka Harrivel, dans un spectacle aux allures de (très) joyeux bordel. Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Les monologues savamment décousus de Vimala Pons.
  • Le côté faussement artisanal des arrangements musicaux.
  • La dernière revue (d’amour, évidemment).

ON A MOINS AIMÉ

  • Avoir un haut le cœur à chaque fois qu’on lâche Tsirihaka au sommet du toboggan.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Un esprit désorganisé.
  • Un copain en instance de rupture.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Boycotter le cirque. 
  • Parler à votre évier.
  • Courir dans tous les sens.
     

La Traviata


© Pascal Gély

de Giuseppe Verdi
au Théâtre des Bouffes du Nord, du 6 au 30 septembre

LE PITCH

Reprise de cette formidable Traviata en modèle réduit proposée l’année dernière par Benjamin Lazar dans la même salle mythique des Bouffes du Nord ! Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Les arrangements musicaux de Florent Hubert.
  • Coup de chapeau particulier à Myrtille Hetzel qui joue du violoncelle debout pendant 2 heures.

ON A MOINS AIMÉ

  • La raideur des hommes de cette distribution.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Un lyricomane conservateur et dogmatique.
  • Un béotien total pour lui montrer qu’on peut conjuguer opéra et modernité.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les surprises.
  • Les grands sentiments.
  • Les grands airs.

     

Lettres de non-motivation


© Patrick Berger

Une pièce de Julien Prévieux et Vincent Thomasset
au Théâtre de Saint Quentin en Yvelines, du 3 au 4 octobre 2017

LE PITCH

Portées à la scène avec humour et inventivité, les Lettres de non-motivation du plasticien Julien Prévieux renversent le rapport de force entre employeurs et employés et dressent un portrait terriblement sarcastique du marché de l’emploi. Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Découvrir qu’on cherchait encore des coupeurs de verre, et des chefs de produits pour les sauces Bénédicta

ON A MOINS AIMÉ

  • La dernière lettre, après un final en chanson qui aurait pourtant dû clore le spectacle en beauté !

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Un pote au chômage.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les formules creuses.
  • Les ressources humaines.

Vania

Une pièce de Anton Tchekhov
au Théâtre du Vieux Colombier, du 4 octobre au 12 novembre 2017

LE PITCH

Reprise de cette formidable version d’Oncle Vania d’Anton Tchekhov ! Une mise en scène et interprétation bouleversantes, adaptant le théâtre classique au dessein contemporain. On dit oui ! Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Le jeu des acteurs, irréprochable.
  • Le dispositif scénique où tout le monde voit la pièce quelle que soit sa place.
  • Certains passages drôles qui détendent un peu l’atmosphère.

ON A MOINS AIMÉ

  • Les lunettes de grand-mère de Dominique Blanc, un peu too much.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Un inconditionnel de Tchekhov.
  • Un fan de théâtre contemporain.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les dîners arrosés au vin et à la vodka.
  • L’âme slave dans toute sa splendeur.