A.Voir

Les 5 pièces de théâtre du moment !

Toutes les deux semaines, notre partenaire Les 5 Pièces partage son coup de coeur théâtral. Voici les cinq pièces du moment qu’il ne faut pas manquer !

Retrouvez l’intégralité des critiques et toutes les pièces incontournables à l’affiche sur Les 5 Pièces.

 

L’Hôtel du Libre Échange

Une pièce de Georges Feydeau
Comédie-Française, du 23 mai au 25 juillet 2017

LE PITCH

En gros, c’est l’histoire de Pinglet, qui va tout faire pour ne pas se faire épingler, le tout sous la plume du génial Feydeau (et sous nos yeux ravis) !
Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Le parlé du 19ème siècle. Ah, c’était mieux avant !
  • La scénographie et les costumes signés Christian Lacroix, s’il vous plait !

ON A MOINS AIMÉ

  • Les chansons entre chaque acte.
  • La simulation d’enculade entre M. Paillardin et Mme Pinglet qui a fait un flop embarrassant.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Des jeunes, pour leur donner le goût du théâtre.
  • Quelqu’un qui n’a rien contre la rigolade.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Georges Feydeau.
  • Les portes qui claquent.

Ma folle otarie


© Hennette

Une pièce de Pierre Notte
Lucernaire, du 10 mai au 24 juin 2017

LE PITCH

Un monologue enjoué et fantasque autour d’une histoire de fesses ! A voir absolument avant l’été, pour tous ceux qui n’aiment pas franchement leur arrière-train !
Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Le carré au sol, dans lequel notre acteur saute comme on plongerait dans le rôle.
  • Les interludes chantés.
  • Les lumières.

ON A MOINS AIMÉ

Quelques jeux de mots un peu graveleux.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

  • Un garçon sage qui ne demande qu’à se décoincer un peu.
  • Un complexé par la taille conséquente de son postérieur.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Pierre Notte.
  • Les histoires d’amour qui finissent bien. 
  • Les otaries.


Boxe Boxe


© CM Calvaca

Une pièce de Mourad Merzouki
Théâtre du Rond-Point, du 23 mai au 18 juin 2017

LE PITCH

En mêlant la chorégraphie du ring à la délicatesse de la musique classique, le chorégraphe nous dévoile la poésie d’un sport injustement limité à son aspect brutal. Vous n’entravez que dalle à la boxe ? Aucune importance !
Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

La danse des gants de la scène d’ouverture qui nous attendrit bien vite avec ces petits gants trop mignons.

ON A MOINS AIMÉ

Certains tableaux un peu moins pêchus que d’autres (mais on s’en est vite remis)

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

Un copain qui préférait voir un match de boxe plutôt que d’aller au théâtre.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

Qu’on ne prenne pas de gants avec vous.
 

Des Hommes en devenir


Une pièce de Bruce Machart
Théâtre Paris-Villette, du 23 mai au 10 juin 2017

LE PITCH

Après Mon traître, présenté à la rentrée au Rond-Point, Emmanuel Meirieu réitère et signe un spectacle bien deep sur ce qui nous rend humain : la perte.
Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • Les comédiens, époustouflants.
  • Le texte. On prévoit d’ailleurs de s’acheter le bouquin fissa pour lire les autres nouvelles.

ON A MOINS AIMÉ

Un peu trop d’effets à notre goût (fumée, stroboscope et tutti quanti). Mais bon, rien à dire, ça marche.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

Cet ami qui se plaint pour un rien histoire de lui rabattre son caquet.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Pleurer un bon coup.
  • Vous souvenir.
  • Ou relativiser, c’est selon.


Comme une pierre qui


© Simon Gosselin

Une pièce de Greil Marcus
Studio Théâtre, du 25 mai au 2 juillet 2017

LE PITCH

Une session d’enregistrement complètement foireuse, qui débouchera sur l’un des meilleurs ratages de l’histoire du rock.
Lire la critique complète sur le site Les 5 Pièces.

ON A AIMÉ 

  • La conférence de presse.
  • La tête d’Al assis derrière son orgue.

ON A MOINS AIMÉ

Lorsque Bob se met à chanter en solo à toute berzingue, avec les paroles projetées en fond de scène.

AVEC QUI FAUT-IL Y ALLER ? 

Un fan de Bob Dylan.

ALLEZ-Y SI VOUS AIMEZ

  • Les années 60
  • Voir comment les autres arrivent à s’en tirer.