Les expos à voir en plein air cet été à Paris

Avec un si beau soleil, difficile de se convaincre d’aller s’enfermer au musée. Heureusement, l’art est comme le cinéma ou le théâtre : il se vit très bien en plein air. La preuve avec ces quelques expos à voir en plein air, gratuites pour la plupart.

 

Sur les grilles du Luxembourg, Olivier Grunewald

© Olivier Grunewald

 

Depuis 2001, les grilles du parc du Luxembourg accueillent des expositions de photographies grand format. Ce sont le plus souvent des paysages du bout du monde et des portraits variés, qui font voyager le flâneur loin des lignes parisiennes. En ce moment et jusqu’au 15 juillet, place au photographe Olivier Grunewald et à ses visions sublimes de phénomènes naturels. Éruptions volcaniques, ciels enflammés par de stupéfiants couchers de soleil, animaux sauvages, végétations luxuriantes… On se perd dans ces paysages qui remontent aux « Origines » de la planète.

Origines, une exposition photographique d’Olivier Grunewald
Grilles du parc du Luxembourg
RER Luxembourg

Jusqu’au 15 juillet 2018

 

Dans le parc de la Villette, Will Ryman

© Will Ryman, Pac-Lab (simulation de l’installation in situ à La Villette), 2017

 

Le sculpteur américain Will Ryman a été invité, à l’occasion du 35e anniversaire du parc de la Villette, à y installer plusieurs sculptures monumentales. Réparties depuis le mois de mars entre la Géode et la place de la Fontaine-aux-Lions, certaines sont extrêmement colorées (les Heads jaunes ont presque de quoi éblouir), d’autres d’un noir de jais. Surtout, un labyrinthe des plus singuliers accueille les visiteurs, jouant avec leurs parcours hasardeux. Héritier du théâtre de l’absurde, Will Ryman tient à entraîner ses spectateurs sur les pentes du questionnement et de l’incongru. Une réussite !

Will Ryman
Au parc de la Villette
Métro Porte de Pantin
Jusqu’au 16 septembre 2018

 

À Ermenonville, une idylle très contemporaine

Parc Jean-Jacques Rousseau d'Ermenonville
© Parc Jean-Jacques Rousseau d’Ermenonville

 

Lieu de sérénité et de fraîcheur, le parc Jean-Jacques Rousseau d’Ermenonville est remarquable pour ses activités culturelles régulières, ainsi que pour son esthétique humaniste. Il fut dessiné par le marquis de Girardin dans les années 1760 et accueille de nombreux monuments à l’allure antique, qui accrochent le regard au détour des chemins. Cet été, la balade se complète d’une visite contemporaine puisque six artistes déploient leurs oeuvres dans le parc. Nom de l’exposition ? L’Idylle. Les amoureux ? Ils se nomment Pierre Ardouvin, Elisabeth Ballet, Véronique Joumard, Beat Lippert, Mathieu Mercier et Amy O’Neill, et n’ont en commun que leur faculté à jouer avec les formes et les espaces. Le résultat ? D’un charme fou !

L’Idylle
Au parc Jean-Jacques Rousseau, Ermenonville
Jusqu’au 14 octobre 2018

 

Au Mur XIII, John Hamon

© John Hamon au Mur XIII

 

On voit son visage sur les murs et dans les espaces publics de Paris depuis une quinzaine d’année. L’artiste contemporain John Hamon diffuse son image à toutes les sauces : autocollants, affiches, projections vidéo… Il est partout ! Et répète toujours cette fameuse phrase, unique explication de son travail sauvage, « C’est la promotion qui fait l’artiste ou le degré zéro de l’art« . Cette fois-ci, il s’installe sur le panneau du Mur XIII, au 12 port de la Gare, dans le 13e arrondissement. Régulièrement investi par des street artistes de tout poil, cet ancien panneau publicitaire reconverti se regarde depuis le bord de la Seine, avant un verre au Petit Bain ou une fête au Batofar. À ne pas manquer !

John Hamon 
Mur XIII, 12, port de la Gare
Métro Quai de la Gare