Les films de Noël

Après avoir vu Star Wars – Le Réveil de la Force ou en attendant qu’il y ait de la place pour le voir, voici une petite liste d’autres films à glisser dans votre hotte pour les fêtes.

Les films pour enfants

© 20th Century Fox 2015

Autant vous le dire tout de suite, bizarrement ça ne se bousculera pas sous le sapin au niveau des films pour enfants. L’incontournable, réussi et poilant, sera donc Snoopy et les Peanuts – Le Film (le 23). L’arrivée enfin sur grand écran de ce héros de BD et de son maître Charlie Brown, maladroit et ici amoureux de la petite nouvelle de l’école. Autre arrivée également, le héros du Nouveau (le 23). Un pré-ado qui tente de s’intégrer dans sa nouvelle école, pour une chronique adolescente universelle et rafraîchissante, avec un casting digne des Beaux Gosses.

Les polars

© Hugo Cohen/Rezo Films

Imaginez qu’en déballant votre cadeau vous y trouviez Christian Bale, Ryan Gosling, Steve Carell et Brad Pitt. Eh bien, ce cadeau c’est The Big Short : le Casse du siècle (le 23), le polar financier de Noël sur une bande de spéculateurs de Wall Street qui avaient prévu la crise des subprimes. Un film un peu complexe, mais épatant. C’est le cas également de The Beast (le 30), un film noir dans la plus pure tradition du genre sur un flic revivant la disparition de son jeune frère en enquêtant à Anvers sur une affaire similaire. Plus léger, Je compte sur vous (le 30) de Pascal Elbé qui transforme Vincent Elbaz en as de l’escroquerie bancaire par téléphone dans ce thriller d’arnaques qui se laisse voir.

Les films d’auteurs

© 20th Century Fox 2015

Ce Noël sera également marqué par la présence d’auteurs en tout genre. Et même transgenre pour le plus marquant d’entre eux en la personne de Kitana Kiki Rodriguez, dans Tangerine (le 30), une transsexuelle sortie de prison qui apprend que son homme l’a trompée – avec une fille ! – et qui traverse tout Santa Monica pour le retrouver. Une déambulation hilarante qui possède le souffle et le ton enlevé des premiers Spike Lee. Autre auteur, et pas des moindres, David O. Russell, le réalisateur d’Happiness Therapy qui revient avec Joy (le 30) l’histoire vraie d’une mère famille américaine désespérée (Jennifer Lawrence) qui s’en sort en inventant un balai auto-essorant. À suivre aussi, Anca Damian la réalisatrice du génial film d’animation Le Voyage de Monsieur Crulic de retour avec La Montagne magique (le 23) toujours un docu-fiction animé sur la vie d’Adam Jacek Winkler, Polonais réfugié et engagé auprès du commandant Massoud en Afghanistan.

Voyages, voyages

© Shellac

Enfin, Noël c’est aussi l’occasion de voyager à l’étranger. De l’Écosse à Londres, la route que prend tous les ans Peter Mullan dans Hector (le 30), bouleversant en SDF fatigué. Au soleil Tunisien avec À peine j’ouvre les yeux (le 23), l’émancipation d’une étudiante qui rêve de rock dans le Tunis oppressant de 2010. En Chine, et même Au-delà des montagnes (le 23) avec le nouveau Jia Zhang-ke (A touch of sin), le parcours sur 25 ans d’une femme ayant eu à choisir entre deux hommes, et le portrait d’une Chine en pleine mutation. Et pour finir l’hiver au chaud, enfoncez-vous au cœur de la foret amazonienne avec L’Étreinte du serpent (le 23), à la découverte d’un chamane ermite qui, avec un ethnobotaniste, part dans la jungle à la recherche d’une plante sacrée capable d’apprendre à rêver. Idéal pour Noël, donc !