Les Impressionnistes et la Normandie

En panne d’idées sorties pour les beaux week-ends de printemps ? A Nous Paris et Exponaute ont pensé à tout et vous ont concocté un programme de visites passionnantes, sur le thème des peintres impressionnistes. Partez sur la trace des plus grands peintres à travers cinq expositions en Normandie, pour une fin de semaine culturelle et bucolique.

Maison de Claude Monet à Giverny


Giverny – Photo Ariane Cauderlier

Petit village pittoresque situé à une heure tout pile de Paris, Giverny est célèbre pour son Musée des Impressionnistes et notamment pour la maison de Claude Monet. C’est en effet dans cette commune nichée dans un bras de Seine que l’impressionniste a réalisé ses plus belles toiles dont ses nymphéas aux couleurs si délicates. Amoureux de jardinage, de peinture et de culture, c’est dans cet écrin de verdure que le plus célèbre des Impressionnistes passa les dernières années de sa vie. 

La visite de la maison de Claude Monet se fait en trois temps. D’abord, la maison en elle-même, où chaque pièce est caractérisée par une couleur (jaune éclatant, bleu de Prusse ou vert vif) donnant vie et chaleur à cette bâtisse datant du début du XXe siècle. Puis, la partie haute du jardin, recouvert de mille et un parterres de fleurs, de chemins de terre et d’allées où les senteurs des fleurs rivalisent avec leurs belles couleurs. Enfin, l’ultime étape et la plus célèbre : le jardin d’eau et son pont japonais, là où le peintre adorait poser son chevalet et peindre pendant des heures ses chers nymphéas.

Maison de Claude Monet
84 rue Claude Monet
27620 Giverny
Ouvert du 25 mars au 1er novembre 2016
Tarif : 9,50€


Gustave Caillebotte, peintre jardinier au Musée des Impressionnismes, Giverny


Le Jardin Potager, Yerres (1877)

Giverny, ce n’est pas que le jardin aux nymphéas ! Le fameux village qui a vu passer Claude Monet organise une magnifique exposition jusqu’au 3 juillet 2016, dédiée à un artiste peu connu : Gustave Caillebotte. C’est à cet artiste que l’on doit l’œuvre très célèbre « Les raboteurs de parquet ». Mais ce que l’on sait moins, c’est que Caillebotte était un passionné d’impressionnisme qui, avant de laisser son art s’imprégner de ce style, jouait le rôle de mécène auprès de ses amis peintres. Il fut donc un des premiers à vraiment croire en l’impressionnisme, alors que ces artistes étaient tant dénigrés à leur époque.

Le petit Musée de Giverny, situé à quelques pas de la maison de Claude Monet et de son superbe jardin, rend donc hommage à Caillebotte, passionné de peinture, de jardinage et… d’horticulture. L’artiste avait une passion dévorante pour les plantes et plus particulièrement les orchidées. Il aimait tellement cette variété de fleurs qu’il entretenait dans son jardin une gigantesque serre dans laquelle il en faisait pousser des centaines venues des quatre coins du monde, dont certaines espèces très rares auxquelles il tenait comme à la prunelle de ses yeux.

Musée des Impressionnismes
99 rue Claude Monet 
27620 Giverny 
Du 25 mars au 3 juillet
Tarif : 7€ 


Scènes de la vie impressionniste au Musée des Beaux-Arts, Rouen


Camille Pissarro, Julie Pissarro, vers 1874, , Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais © Petit Palais / Roger-Viollet
Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Julie Manet, 1894, Paris, musée Marmottan Monet © Musée Marmottan Monet, Paris / The Bridgeman Art Library
 

Idéalement située entre Paris et la Normandie, Rouen a attiré nombre de peintres, venus immortaliser les jolies boucles de la Seine et sa belle lumière normande. Saviez-vous que c’est à Rouen que Claude Monet exposa sa toute première œuvre dans un musée, en 1872 ? C’était un paysage, à côté duquel il plaça une autre peinture plus intimiste : un portrait de sa femme, Camille. Afin de rendre hommage à ces illustres peintres, et dans le cadre du Festival « Normandie Impressionniste », le Musée des Beaux-Arts de Rouen propose une exposition pas comme les autres, avec une approche originale.

L’angle choisi par le musée de la belle ville de Rouen se penche sur le versant méconnu de ces artistes : leur vie personnelle, leur foyer, leur famille… On connaît les impressionnistes paysagistes, on connaît moins les impressionnistes portraitistes. Pourtant ils sont tous là, dans un superbe accrochage à découvrir depuis le 16 avril. Dans une atmosphère intime, délicate et d’une grande douceur, on découvre le regard amoureux de Claude Monet sur sa compagne, ou le saisissant portrait que fit Édouard Manet de Berthe Morisot, femme-peintre impressionniste qui reste encore injustement dans l’ombre de ses immenses contemporains.

Musée des Beaux-Arts de Rouen

Du 16 avril au 26 septembre
Esplanade Marcel Duchamp
76000 Rouen
Tarif : 11€


Eugène Boudin, l’atelier de la lumière au Musée d’art moderne, Le Havre


Scène de plage à Trouville-sur-Mer

On connaît tous les grandes plages de Trouville et de Deauville, bordées des fameuses « planches » foulées chaque année par les stars du cinéma. Pourtant, bien avant que la jetset ne se décide à débarquer du côté de la Normandie, un artiste impressionniste s’était déjà pris de passion pour ce petit coin de bord de mer. Ce peintre, n’est autre qu’Eugène Boudin (1824-1898). Si vous n’avez encore jamais visité le Musée d’art moderne André Malraux, c’est le moment ou jamais de faire un saut du côté du Havre. L’espace culturel est en effet le deuxième musée de France, derrière Orsay, à posséder le plus grand nombre d’œuvres du peintre Impressionniste.

Un peu moins connu que ses compères Monet, Manet ou Renoir, Eugène Boudin a pourtant livré parmi les plus belles représentations de scènes de plage, à une époque où toute la population chic parisienne découvrait les joies des bains de mer en chapeaux à plumes et crinolines. Dessins, gravures, huiles et aquarelles illustrent le parcours d’un peintre amoureux de la lumière, qui n’aimait rien de plus que poser son chevalet en bord de mer et en saisir les couleurs changeantes et l’atmosphère typique de la Normandie.

Musée d’art moderne André Malraux 

Du 16 avril au 26 septembre
2 boulevard Clemenceau
76600 Le Havre
Tarif : 5€


Portraits de Femmes au Musée de Vernon


Anna Boch – En juin – 1894, Musée de Charleroi
Cécilia Baux – Femme au chat – Musée d’Orsay

Dernière étape de notre promenade impressionniste en Normandie avec un passage du côté de Vernon. La jolie petite commune, dont la devise est « Vernon toujours vert » propose une exposition dédiée à ces grandes oubliées de l’histoire de l’art : les femmes. Car l’impressionnisme, s’il est dominé par les grandes figures que sont Renoir, Cézanne ou Monet, a emmené dans son sillage nombre de peintres femmes qui, hélas, sont très peu connues. Le Musée de Vernon a décidé de réparer cette erreur en dédiant sa nouvelle exposition exclusivement aux membres féminins de l’école impressionniste.

Il est donc temps de remettre sur le devant de la scène des artistes comme Berthe Morisot, Mary Cassatt, Eva Gonzalès, Louise Breslau et tant d’autres, dont les superbes toiles méritent vraiment d’être mieux connues. Une fois la visite terminée, il faut prendre le temps de se perdre dans les jolies ruelles typiquement normandes de la ville, avec ses maisons à colombages et son atmosphère comme figée dans le temps.

Musée de Vernon
Du 15 avril au 25 septembre
12, rue du Pont
27200 Vernon
Tarif : 4€