A.Voir

Les meilleures expositions de l’été

Par ces temps caniculaires, rien de tel que d’aller se mettre au frais dans un musée. Voici pour l’occasion notre sélection des meilleures expositions à découvrir cet été.

L’exposition « Back Side/Dos à la mode »

Au musée Bourdelle

expositions de l'été
© Musée Bourdelle/ Palais Galliera

 

À une époque où le visage est devenue une véritable obsession pour notre société, le Palais Galliera décide de tourner notre regard vers une partie du corps bien plus mystérieuse : celle du dos. La prochaine exposition de l’institution, intitulée « Back Side / Dos à la mode », se déroulera hors les murs et prendra ses quartiers dans l’enceinte du Musée Bourdelle.

Cette exposition thématique s’intéressera plus particulièrement à la question du vêtement vu de dos : loin de négliger ce verso, la mode a toujours rivaliser d’inventivité pour tantôt l’orner de multiples parures, tantôt l’agrémenter de décolletés vertigineux. Proposant une réflexion tout à la fois sociale et psychologique sur la question, l’installation mettra en regard une centaine de silhouettes mais aussi d’accessoires du XVIIIe siècle à nos jours ainsi que des photographies et extraits de films.


Du 5 juillet au 17 novembre


Musée Bourdelle
18 rue Antoine Bourdelle, 15e
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Plein tarif : 10 €, tarif réduit : 8 €

 

 

L’exposition « Sur la route du Tokaido »

Au musée national des arts asiatiques – Guimet

expositions de l'été
Cinquante-trois relais du Tokaido Mitsuke (29e vue) Utagawa Hiroshige © Fondation Jerzy Leskowicz

 

Les amoureux du Japon et de ses estampes ont rendez-vous au Musée Guimet cet été ! L’institution nous fait prendre le large en s’intéressant aux représentations artistiques du Tokaido – « route de la mer de l’Est – qui fut un des plus grands itinéraires parcourus lors de l’époque d’Edo (1603-1868). Loin d’être un simple tracé à visée politique, ce chemin se ponctue de sites remarquables, de points de vue spectaculaires parfaits pour prendre de la hauteur et observer le tumulte de la mer.

Née grâce à l’acquisition d’un album exceptionnel de 200 estampes ayant appartenu au sinologue Victor Segalen, l’exposition prend le parti de nous donner à voir une autre vision de cette route : au-delà de souligner la valeur stratégique de cet itinéraire, l’installation s’attache à camper le décor des dernières années du shogunat en nous dépeignant personnages et situations caractéristiques de l’époque. Le parcours de l’exposition s’organisera autour de la série la plus célèbre, les Cinquante-trois stations de Tokaidō du fameux Utagawa Hiroshige.


Du 10 juillet au 14 octobre 


Musée national des arts asiatiques – Guimet
6 place d’Iéna, 16e
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
Plein tarif : 11,50 €, tarif réduit : 8,5 €

 

L’exposition « Nous les arbres »

À la Fondation Cartier pour l’art contemporain

expositions de l'été
© Cassio Vasconcelos

 

La Fondation Cartier continue d’interroger le lien entre l’homme et la nature au détour d’une nouvelle exposition consacrée aux plus anciens de tous les vivants : les arbres. Croisant la réflexion de chercheurs et les expérimentations d’artistes, le parcours partage avec les spectateurs une méditation née de récentes découvertes scientifiques qui témoignent du potentiel du règne végétal.

Capacités sensorielles, aptitude à la communication, développement d’une mémoire, symbiose avec d’autres espèces et influence climatique… Autant de facultés qui mettent en évidence l’existence d’une intelligence végétale. À mi-chemin entre une réflexion métaphysique, artistique et écologique, l’exposition qui réunit les travaux de peintres, de photographes, de botanistes mais aussi de philosophes nous invite à envisager d’un nouvel œil ces grands frères plus que jamais menacés.


Du 12 juillet au 10 novembre 


Fondation Cartier pour l’art contemporain
261 boulevard Raspail, 14e
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 20h
Plein tarif : 10,5 , tarif réduit : 7 € 

 

 

L’exposition « LABO_DEMO #1 / STAND »

Au Centre Wallonie-Bruxelles Paris

expositions de l'été
Mur, briques, ciment, acier brossé © Benoît Jacquemin

 

Les Écoles nationales supérieures des Beaux-Arts de Paris et des Arts Visuels de La Cambre mutualisent leurs talents lors d’une exposition inédite organisée sous l’impulsion du Centre Wallonie-Bruxelles. Sous-titrée « Entaille dans la création visuelle émergente », cette première édition des Labos-démos mettra en lumière dans l’espace de la cour 8 œuvres in-situ réalisées par de jeunes artistes prometteurs. Ces installations auront préalablement été soigneusement sélectionnées grâce au concours de collectionneurs, de représentants des écoles et du Centre Wallonie-Bruxelles ainsi que d’un curateur. Avis aux curieux !


Du 6 juillet au 1er septembre


Centre Wallonie-Bruxelles Paris
Salle d’exposition, 127-129 rue Saint-Martin, 4e

 

 

La Japan expo

Au Parc des Expositions

expositions de l'été
© Noémie Hautecoeur / Japan Expo

 

Que vous soyez un expert qui ne loupe jamais une seule édition de la Japan Expo ou bien un novice avide de découvrir cette manifestation culte, vous avez tous une bonne raison d’y faire un tour ! La Japan Expo, c’est quatre jours de rencontres, de spectacles, d’animations et de jeux autour de la culture japonaise.

Cette année signe le retour de cet événement incontournable à l’occasion de la 20e édition de la Japan Expo ! Les adeptes de l’univers nippon et addicts à la pop culture s’y donnent rendez-vous pour célébrer la culture japonaise dans ce qu’elle a de plus traditionnel comme de plus actuel : manga, jeux vidéo, arts traditionnels, arts martiaux, cosplay, gastronomie, tourisme et web culture sont autant de thématiques qui démultiplient l’approche autour de cette culture japonaise foisonnante.


Du 4 au 7 juillet


Parc des Expositions
ZAC Paris Nord 2, 93420 Villepinte
Ouvert de 10h à 18h du 4 au 7 juillet
Tarifs : de 17 € à 69 €

 

 

Le parcours « Le repaire de Lily »

Au Musée de l’Orangerie

expositions de l'été
© Musée de l’Orangerie

 

Avis aux parents qui cherchent des parcours adaptés à leurs enfants : le Musée de l’Orangerie met en place cet été une programmation jeune public au sein de ses collections permanentes. Probablement inspiré des célèbres Nymphéas de Monet – ou Water Lilies – exposées au sein de l’institution, le parcours « Le repaire de lily » prend pour fil directeur le thème de la narration.

Ainsi, les enfants pourront découvrir, au détour de courtes histoires, plusieurs œuvres du musée comme le Navire dans la tempête du Douanier Rousseau, les Jeunes filles au piano de Renoir ou encore des peintures de Matisse et Picasso. Afin de rendre le parcours davantage immersif pour vos petits vagabonds, le musée a imaginé un laboratoire créatif qui prend la forme, tout au long du parcours, de cinq activités qu’ils pourront réaliser en toute autonomie. Ces propositions seront mises en regard d’une programmation de courts métrages de films d’animation, « les Animaginaires de Lily », disponibles trois fois par jour.


Du 3 juillet au 26 août


Musée de l’Orangerie
Jardin de Tuileries, Place de la Concorde (côté Seine), 1er
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h
Plein tarif : 9 , tarif réduit : 6,50 € 

 

 

L’exposition « Carte blanche à Mr. et Pharrell Williams : A Call To Action »

Au Musée national des arts asiatiques – Guimet

expositions de l'été
© Mr./Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy Perrotin

 

Découvrir le nom du célèbre chanteur américain Pharell Williams sur l’affiche d’une expo du Musée Guimet a de quoi surprendre. Pourtant, tout prédestinait la rencontre entre l’univers créatif de cet esthète aux multiples talents et l’imaginaire de son artiste préféré : Mr.

Suite à cinq années de réflexions, rencontres et sessions de travail en collaboration, ces deux figures anticonformistes se voient confiées une carte blanche pour l’été au sein du Musée Guimet. Pharell Williams assure le commissariat de cette exposition fidèle à l’univers de l’artiste japonais Mr. : installé au niveau de la rotonde du musée, le parcours propose une approche positive face aux problèmes sociaux, politiques, environnementaux et technologiques auxquels nous faisons face actuellement.

Mêlant installations, tableaux et sculptures déconcertantes, l’exposition s’inspire du naturel profondément optimiste dont font preuve les enfants pour penser une énergie du possible : « Au milieu des tensions et des crises d’incertitude que nous connaissons aujourd’hui, nous devons avoir foi en l’espoir qui anime les enfants. Nous devons nous inspirer de leur optimisme. Les enfants ont le pouvoir. Avec l’art, nous amorçons un dialogue », explique Mr.

Immersive, l’installation imaginée par le duo vous plongera dans un univers peuplé de figures enfantines colorées, porte-paroles d’un avenir où l’espoir et le rêve sont encore possibles. Une exposition événement à découvrir de toute urgence !


Du 11 juillet au 23 septembre 2019


Musée national des arts asiatiques – Guimet
6 place d’Iéna, 16e
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
Plein tarif : 11,50 €, tarif réduit : 8,5 €

 

 

L’exposition « Le chêne en taille directe »

Au Parc Rives de Seine

expositions de l'été
© Christine Audin, Corps Perdus.

 

On reste sur la thématique de la nature et des arbres avec la première exposition du collectif Taille Directe qui prendra pour décor le Parc Rives de Seine dans le cadre de l’événement Paris Plages. Une équipe de 15 sculpteurs nous propose de faire l’expérience de la taille du bois à travers une approche proprement plastique. Face à ces œuvres monumentales, l’humain est rattrapé par les liens profonds qu’il entretient avec l’ordre végétal mais se trouve également confronté au geste du sculpteur qui s’inscrit avec lenteur et respect dans la matière.


Du 6 juillet au 4 août


Parc Rives de Seine
Quais Rive droite, 4e
Accès gratuit