Les visites imaginaires de Pauline Caupenne

Ex-danseuse de Bollywood, comédienne au théâtre et au cinéma, Pauline Caupenne a eu l’idée de mettre en scène des visites-spectacles : « les visites imaginaires ». Elles se déroulent dans des musées afin de faire vivre aux spectateurs une expérience immersive et esthétique complète. Accompagnée des comédiens complices qui forment la compagnie ETERIA qu’elle a créée en 2016, elle écrit des visites singulières et sur mesure pour chacune des expositions des musées partenaires. Une nouvelle façon insolite de visiter les expositions et de décloisonner les arts. Portrait.

Les visites imaginaires, ou quand le spectacle s’invite aux musées…

 

Les visites imaginaires, tableau de l'expo
La comédienne Pauline Caupenne devant l’Arlequin (1923) de Pablo Picasso lors de l’exposition Picasso. Chefs-d’œuvre ! au Musée Picasso Paris

 

La comédienne Pauline Caupenne, qui s’est notamment illustrée dans le film de Grégoire Leprince-Ringuet La forêt de Quinconces, a eu envie de faire entrer les arts dramatiques et la poésie au musée. En effet, dans cette vie professionnelle trépidante et bien remplie, lorsqu’elle a un moment de libre, Pauline aime aller se balader dans les musées parisiens« Entre deux projets d’actrice, j’allais au musée pour me reposer, mais en fait je trouvais les musées trop calmes, c’est comme cela que j’ai eu l’idée de redonner de la vie aux musées et aux œuvres. J’ai donc inventé ce concept de théâtre aux musées en 2016. » nous confie t-elle enthousiaste.

Le concept est parfaitement décrit par Pauline qui le résume ainsi : « Pour définir les visites imaginaires, je dirais que c’est un spectacle déambulatoire dans les musées mené par un binôme de comédiens qui sont tour à tour narrateurs, guides, poètes et personnages de fiction. Le groupe de visiteurs suit ce binôme de comédiens à travers les salles de l’exposition et découvre les œuvres de manière insolite par le biais de la poésie ou de scènes de théâtre. On peut parler de performances théâtrales devant les œuvres, le tout dans une visite guidée qui bascule dans la fiction« .

 

Une mise en lumière des œuvres et des textes…

 

 Les visites imaginaires tableau de l'expo

Visite imaginaire Guernica au Musée Picasso Paris lors de l’exposition Guernica

 

C’est le Musée Picasso-Paris qui a été son premier partenaire. Il lui a laissé carte blanche pour ses premières visites imaginaires lors de l’exposition Picasso-Giacometti. Le succès fût immédiatement au rendez-vous et elle a d’ailleurs par la suite conçu des visites imaginaires pour toutes les expositions du musée. Elle prépare actuellement la visite de la prochaine exposition « Calder-Picasso » qui démarrera au printemps.

« Les gens adorent, car c’est du happening, c’est une médiation qui n’est pas intellectuelle mais sensible. Les visiteurs sont happés par la fiction car on rejoue au présent ce qu’il s’est passé historiquement, et à la fin de chaque visite il y a des applaudissements comme au théâtre. » explique t-elle, émue.

Aujourd’hui, elle développe aussi des visites imaginaires pour le musée Gustave Moreau et le Centre Pompidou Paris. Pour Museum Live sur le thème du Féminisme qui aura lieu à Beaubourg le 4 avril 2019, elle prépare une performance solo dansée autour de l’oeuvre de La Mariée de Niki De-Saint-Phalle.

Pauline souhaite également développer son concept de visites imaginaires aux galeries d’art contemporain ou dans d’autres musées en France ou en banlieue : au Musée Claude Monnet à Giverny, au Musée Fabre à Montpellier, au Mucem à Marseille ou au Centre Pompidou-Metz :  » Je suis encore aux prémices de mon concept, mais je travaille tous les jours à son développement. Je rêve par exemple de créer un podcast qui accompagnerait les gens dans leurs visites. » 

Un concept original qui a un bel avenir devant lui et qui saura faire ses preuves malgré la rude concurrence et se forger la place qu’il mérite dans une offre culturelle foisonnante !