L’histoire du quartier de Bercy en 3 lieux emblématiques

On connait le quartier de Bercy pour sa concentration culturelle, comme l’AccorHotel Arena, la Cinémathèque Française ou son cinéma. On ignore en revanche tout de son histoire industrielle et son ancien rôle central d’approvisionnement de marchandises. On vous en dit plus par trois lieux emblématiques du quartier.

Le Cour Saint-Emilion

© Wikipédia

 

Il trouve son origine dans les anciens entrepôts de Bercy qui commencent à se construire dès le XVIIIe siècle. Il tire son nom de l’activité principale des entrepôts du quartier dotés de caves, de chais et d’une allée centrale sur laquelle sont encore visibles les rails d’acheminement. Qualifié au XIXe siècle de « plus grand marché des vins et spiritueux au monde », le site joue un rôle essentiel dans l’approvisionnement dans la capitale des milliers de cafés, fréquentés par une clientèle assidue. Il profitait d’un emplacement géographique optimal grâce à sa proximité avec la Seine, mais aussi car avant 1860, le village de Bercy était en dehors du mur des fermiers généraux. Les vins étaient donc exemptés de l’octroi, taxe imposée pour toutes les marchandises entrant dans Paris.

Cour Saint-Emilion, 12e

Métro Cour Saint-Emilion

Les Frigos

© Wikipédia

 

Construits en 1921, les Frigos étaient des entrepôts frigorifiques ferroviaires destinés à entreposer les marchandises fraîches pour la consommation des Parisiens de l’après-guerre. Un ingénieux système de tuyaux refroidissait l’ensemble du bâtiment et certaines machines produisaient de la glace. Mais très vite, avec le déménagement des Halles vers Rungis dans les années 70, les bâtiments perdent leur fonction première et deviennent une friche industrielle. A partir des années 1980, attirés par les énormes volumes du bâtiment et par l’isolation phonique et thermique, de nombreux artistes s’y s’installent. Appartenant à la SNCF, rachetés par le Réseau Ferré de France, les Frigos sont aujourd’hui la propriété de la Mairie de Paris. Plus d’une centaine d’artistes occupent ce lieu d’exception.

19, rue des Frigos, 13e

Métro Bibliothèque-François-Mitterand

La bibliothèque François-Mitterand

© Wikipédia

 

La Bibliothèque Nationale de France est la plus grande bibliothèque de France et une des plus importantes du monde. Les premiers ouvrages collectés datent du début du dépôt légal en 1537. En plus du site « Tolbiac », construit par l’architecte François Perrault sur l’emplacement d’une ancienne gare de marchandises et inauguré en 1994, elle compte six autres sites, dont la superbe bibliothèque Richelieu dans le 2e arrondissement. En plus de quatre tours en forme de livres ouverts, elle possède un « jardin-forêt », lieu fermé au public. Volonté de l’architecte, cette forêt sauvage a nécessité l’acheminement depuis la Normandie de plus de 120 arbres adultes. Depuis, la nature a pris le dessus avec les ronces et les fougères. Il est possible de visiter cet espace lors de rares manifestations.

Quai François Mauriac, 13e

Métro Bibliothèque-François-Mitterand