L’oiseau bleu, l’hommage à Prévert

Célébrer la mémoire du poète-scénariste-parolier à l’occasion du quarantième anniversaire de sa mort est assurément une démarche à saluer.

On ne louera jamais assez Prévert d’avoir su s’affranchir du prêt-à-penser pour envisager d’autres possibles : créer du beau et du merveilleux, voyager tout autour de la Terre, dans son cœur aussi. Et prôner la rébellion par le rêve et la poésie. Admirateur du grand Jacques, revendiquant son statut d’homme à « l’âme-enfant toujours émerveillé », Gaël Giraudeau a décidé de poursuivre « L’Oiseau bleu », celui que seuls entendent les poètes. L’Oiseau bleu, c’est repousser les limites, « écarter les barreaux de la vie pour survivre ». Joueur invétéré (il est issu du monde du gaming), le jeune comédien a souhaité nous transporter dans un voyage onirique en compagnie de Prévert (plein de mots) et Kosma (plein de notes) à travers les textes, les poèmes et chansons qui ont marqué des générations de rêveurs, d’enfants et de cancres. On y retrouve L’Oiseau- Lyre, Immense et Rouge, En Sortant de l‘École, Le Cancre, La Chasse à l’enfant, Ceux qui aiment… et, bien sûr, Les Feuilles Mortes. Pour autant, c’est Debussy qui ouvre le bal avec un « Clair de lune » subtilement exécuté au piano par Fabrice Bibas. Quelques tentures, des ombres chinoises et Gaël Giraudeau s’empare du plateau en connivence totale avec son (excellent) pianiste. Seul en scène, à la fois récitant, chanteur ou danseur, il bondit, virevolte, nous détaille les étapes du processus créatif, mêlant burlesque, poésie et magie avec une fougue à tout casser. Les embardées poétiques de Prévert rayonnent. Il y a de l’enfance de l’art dans cette façon d’assembler les mots. Si la mise en scène (Catherine Morrisson) bat parfois de l’aile, l’engagement du jeune comédien séduit. Il en ressort une légèreté absolue, un souffle de folie et d’insurrection bienvenu par les temps qui courent.

Jusqu’au 3 juillet, du mardi au samedi à 19h00, dimanche à 17h00. Studio Hébertot, 78 bis boulevard des Batignolles, 75017. M° Villiers. Tél. : 01 42 93 13 04. Prix : 10-29€. 15€ sur www.studiohebertot.com