Marine & Voyages

Rue de l’Échaudé, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés. C’est dans un bric-à-brac de livres anciens et précieux, d’affiches jaunies, d’étagères et vitrines un peu défraîchies débordant de trésors imprimés que reçoit depuis plus de quarante ans Michèle Polak (rien à voir avec le célèbre polémiste !).

Le virus des livres et des voyages, elle le tient de son paternel, nous explique-t-elle, qui a inauguré la librairie en…1951. Depuis, rien ne semble avoir bougé. Dans cet antre exigu au charme fou, on trouve une multitude de livres d’occasion sur l’univers maritime et les voyages publiés entre le XVIe et le XIXe siècle : des récits de découverte de pays alors inexplorés, des cartes de compagnie maritime, des essais ethnologiques sur les mœurs et coutumes des habitants, des mémoires de navigateurs, de naturalistes, de géographes, de diplomates… Champ d’exploration ? Large, très large, mais peu d’Europe, si ce n’est quelques régions incontournables, la Grèce en tête. Au Vieux Continent, la libraire préfère les contrées lointaines qui font fantasmer comme l’Inde, l’Extrême-Orient, l’Afrique noire, l’Amérique du Sud ou l’Océanie. Côté prix, c’est entre « 10 et 10 000 » s’amuse-t-elle. Une fourchette aussi large que le panel de lecteurs qui fréquente sa boutique, des collectionneurs de livres rares aux « frustrés de la marine » en passant par des globe-trotters jamais rassasiés ou à l’inverse, des rêveurs qui n’ont jamais foulé le sol des pays pour lesquels ils se documentent : « Ils n’y trouveraient pas ce qu’ils attendent parce qu’il y a par exemple une sacrée différence entre la Californie du XVIIIe si joliment décrite dans les livres et ce qu’elle est devenue aujourd’hui ! », décrypte la libraire, également co-auteur de deux ouvrages foisonnants (Des livres à la découverte du monde et Le Trésor des grands livres de mer) dont on recommande chaudement la lecture aux néophytes qui désirent se plonger pour la première fois dans le flot de ces voyages immobiles.