Mélanie Laurent en 5 films incontournables

Dans Le Retour du héros (Laurent Tirard), qui sort le 14 février dans les salles, Mélanie Laurent s’essaie pour la première fois de sa carrière à la comédie. Un genre tout nouveau pour elle, qui s’est plus souvent imposée dans l’action et les drames. Retour sur sa filmographie en cinq œuvres majeures.

 

Je vais bien ne t’en fais pas de Philippe Lioret (2006)

Adapté du roman éponyme d’Olivier Adam, Je vais bien ne t’en fais pas raconte la lente descente aux enfers d’une jeune femme de 19 ans, laissée sans nouvelles de son frère jumeau. Mélanie Laurent incarne ce personnage fragile et désespéré avec beaucoup de délicatesse et signe alors son premier grand rôle au cinéma. Pour cette performance, elle décroche d’ailleurs le César du meilleur espoir féminin. Une belle récompense qui la propulse sur le devant de la scène et lui ouvre les portes du septième art français.

 

Inglourious Basterds de Quentin Tarantino (2009)

Un véritable rêve américain. Mélanie Laurent est choisie par le célèbre réalisateur Quentin Tarantino pour jouer dans son film de guerre. Elle y interprète Shosanna Dreyfus, une jeune juive française en quête de vengeance pendant la seconde guerre mondiale. Un rôle fort et intense qui l’amène sur les marches du Festival de Cannes, où Inglourious Basterds est projeté en sélection officielle. La critique accueille alors le long-métrage de manière très positive, malgré la stupéfaction de certains face au réarrangement historique.

 

Le Concert de Radu Mihaileanu (2009)

Avec Le Concert, Mélanie Laurent se heurte vraiment à la difficulté. Afin de se mettre dans la peau d’une grande violoniste, elle prend des cours pendant plusieurs mois pour apprendre à manier correctement l’instrument. Un lourd travail de préparation qui lui permet de faire impression en tant que musicienne virtuose. Le film est largement applaudi par la critique et les spectateurs, qui en apprécient la sensibilité et la musique.

 

Les Adoptés de Mélanie Laurent (2011)

Après avoir joué  pendant plusieurs années, Mélanie Laurent décide de passer derrière la caméra. Elle réalise alors son premier long-métrage et s’impose comme un nouveau nom prometteur de la réalisation française. Les Adoptés raconte une famille de femmes, qui a appris avec le temps à se protéger des hommes. Une comédie dramatique portée par l’actrice elle-même, qui met en lumière Denis Ménochet, Clémentine Célarié ou encore Audrey Lamy. La critique est finalement assez mitigée, reprochant au film un côté trop lisse et trop soigné, mais reste tout de même enthousiaste quant à la qualité de ce premier essai.

 

Insaisissables de Louis Leterrier (2013)

Mark Ruffalo, Jesse Eisenberg, Isla Fisher, Woody Harrelson, Dave Franco et au milieu de tout ça Mélanie Laurent. Cette fois, c’est sûr, elle veut convaincre l’Amérique. Un pari osé qu’elle réussi avec brio dans le rôle d’Alma Dray, policière teigneuse et mystérieuse, prête à en démordre avec cette bande de magiciens hors-la-loi. Le public est immédiatement séduit et se déplace en masse dans les salles du monde entier pour découvrir ce divertissement haut en couleur.