Oliver Twist, le Musical

Vos potes vous mettent au défi de trouver un musical non anglo-saxon mais à la hauteur ? « Oliver Twist » est sans conteste l’option du moment : de la belle ouvrage écrite et mise en musique par Christophe Delaru et Shay Alon.

Vos potes vous mettent au défi de trouver un musical non anglo-saxon mais à la hauteur ?  « Oliver Twist«  est sans conteste l’option du moment : de la belle ouvrage écrite et mise en musique par Christophe Delarue (auteur-parolier) et Shay Alon (compositeur -directeur musical) où coïncident subtilement danse, théâtre et musique. Si cette création rafraîchit et réinitialise notre regard sur ce que peut le théâtre musical français, c’est avant tout parce qu’elle puise sa force dans la violence des émotions  d’un monument de la littérature signé Charles Dickens. Au centre de cette quête des origines : Oliver, jeune orphelin exploité, symbole de l’innocence que le mal tente de corrompre. L’aventure et d’autant plus puissante qu’elle est mise en scène par Ladislas de Chollat.  Cet homme de théâtre -très courtisé par les producteurs de comédies musicales- est parvenu à nous faire humer les bas-fonds du Londres de 1830, épaulé par un créateur de costumes inspiré, Jean- Daniel Vuillermoz qui a eu la bonne idée d’opter pour des codes couleurs astucieux où affleurent une vraie richesse visuelle et un sens du grotesque propre à l’ironie de Dickens trop souvent occultée. L’opportunité pour eux et le chorégraphe Avichai Hacham de donner à voir de vraies scènes de genre entre Daumier et Tim Burton, de souligner l’arbitraire de l’oppression sociale en résonance avec le monde vicié d’aujourd’hui. Constituée de 15 comédiens-chanteurs-danseurs, la troupe prend un plaisir évident, immédiatement transmissible : l’épatant Nicolas Motet, 16 ans, s’illustre dans le rôle-titre au milieu d’interprètes chevronnés (les talentueux Prisca Demarez, David Alexis ou Arnaud Léonard). Cerise sur le ghetto : une orchestration ambitieuse (six musiciens jouant en direct), des voix frissonnantes, une salle classée monument historique à l’acoustique exceptionnelle… et c’est déjà Noël.

Prolongations jusqu’au 26 février,  à 20h30, 14h ou15h30  selon les jours. Salle Gaveau, 45-47 rue La Boétie, 8è.   M° : Miromesnil. Pl : 14€-84€. Tel : 01.49. 53. 05. 07 /olivertwist-le musical.fr