Quelles expos gratuites voir en février ?

Galeries, centres d’art et fondations nous réservent de très belles expositions gratuites pour ce mois de février. Une sélection idéale pour un hiver sans le sou ! 

Jordan Wolfson à la galerie David Zwirner

© Jordan Wolfson, ARTISTS FRIENDS RACISTS. Courtesy David Zwirner

 

Né en 1980, Jordan Wolfson a étudié la sculpture à la Rhode Island School of Design et a, depuis, multiplié les coups d’éclat. Il fait partie de ces plasticiens qui ont l’art et la manière de vous glacer le sang avec des œuvres dérangeantes — comme ce pantin coloré, traîné sur le sol par des chaînes et associé à une étrange bande-son, qui avait interloqué les spectateurs de New York, de Londres et d’Arles (Colored Sculpture, 2016).

Pour son premier rendez-vous au sein de l’antenne parisienne de la galerie David Zwirner, le jeune artiste est attendu au tournant. La promesse est la suivante : Jordan Wolfson présentera une installation d’écrans holographiques 3D qui projetteront différentes images, ainsi que des panneaux couverts de photos d’enfance de l’artiste. Une certitude, déjà : l’exposition va faire parler d’elle…

Du 6 février au 21 mars 2020
Galerie David Zwirner, 108 rue Vieille du Temple, 75003 Paris

Nina Childress à la Fondation Ricard

© Nina Childress, LOBODY NOVES ME

 

Professeure à l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris, l’artiste peintre Nina Childress (née en 1961) a récemment attiré l’attention des visiteurs de l’exposition Futur, Ancien, Fugitif au Palais de Tokyo. On la retrouve avec plaisir au sein de la Fondation d’entreprise Ricard, où elle présente une série de toiles inspirées par toutes sortes de figures de la culture populaire (comme la James Bond Girl Britt Ekland ci-dessus), et notamment musicales. Infiniment libre et délibérément non-intellectuelle, l’artiste a déclaré : « En ce qui me concerne, je n’ai pas vocation à faire une peinture universelle, sublime, essentielle, intelligente, donc il ne me reste que la liberté de faire ce dont j’ai envie : cela veut dire parfois peindre n’importe quoi n’importe comment. » Amen.

Du 17 février 2020 au 28 mars 2020
Fondation d’entreprise Ricard, 12 rue Boissy d’Anglas, 75008 Paris

Ben Russell au FRAC Île-de-France

Ben Russell, image du tournage de The Invisible Mountain, 2019 © Jakov Munizaba

 

Prêts pour un grand voyage ? Le FRAC Île-de-France formule une belle proposition de dépaysement avec cette exposition de l’artiste et cinéaste Ben Russell (né en 1976) intitulée La Montagne Invisible. L’homme s’est inspiré d’un texte de René Daumal, Le Mont Analogue (1952), qui raconte la quête impossible d’un groupe d’explorateurs parti à la recherche d’une montagne utopique, pour construire un parcours sensoriel à travers une installation composée d’écrans vidéo. Inédit !

Du 23 janvier au 5 avril 2020
FRAC, 22 rue des Alouettes, 75019 Paris

Romain Froquet au Pavillon Carré de Baudouin

© Romain Froquet, LIGNÉES

 

L’histoire de l’art a bien des fois vu ses peintres se déchirer au sujet d’une éternelle querelle : ligne ou couleur ? Benjamin de notre sélection, Romain Froquet (né en 1982) semble avoir choisi son camp. Il expose au Pavillon Carré de Baudouin une série de Lignées élancées et vigoureuses, qui dansent en rythme et défient la gravité. L’artiste explore volontiers la forme des arbres, se questionne aussi sur les relations humaines et les flux qui agitent notre monde. Un travail bien moins inoffensif qu’il n’y paraît.

Du 24 janvier au 25 avril 2020
Pavillon Carré de Baudouin, 121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris