Quelles sont les 6 chaînes YouTube les plus inspirantes ?

Vous pensez que passer des heures sur YouTube est une perte de temps ? Faux : cela vous booste pour la journée. La preuve avec ces six chaînes inspirantes, qui, entre interviews sans filtre, conseils de vie et confessions face caméra,  contribueront à enrichir votre quotidien.

 

Inès Ella

 

Auto-proclamée « apprentie actrice de la vie, pour les gens présents et perdus aussi« , Inès se sert de YouTube comme d’un journal intime. Au fil de ces songes énoncés face caméra, la jeune comédienne et chanteuse s’adresse à nous comme à un confident. De sa voix susurrée elle digresse sur le narcissisme et la tristesse, confesse sa peur du changement et de l’échec, délivre « 35 anodins petits bouts [d’elle] » et nous conseille cinq vidéos à regarder « quand ça ne va pas« . Une sensation d’apaisement recouvre ces introspections douces-amères aux accents de thérapie personnelle. Dans « A la moi d’il y a dix mois », elle adresse une capsule temporelle à son soi du passé. De ce bilan nostalgique émane la force de sa chaîne : l’écoute.

 

Vous êtes vraiment sympa !

 

Fasciné par les héros du quotidien, Benjamin a l’oreille bienveillante. C’est toujours à bon escient qu’il tend le micro. Les interviews qui composent sa chaîne YouTube Vous êtes vraiment sympa ! évoquent les entrevues positives de Mouloud Achour. Se réinventer, réaliser ses rêves, être bien entouré, apprendre à perdre, s’adapter aux aléas de la création, accepter son corps… Ces adages se déclinent au gré de récits de vie, et pas des moindres – ceux de Marion Séclin, Raphael Descraques, Julien Ménielle et Panayotis Pascot. Ces figures bien connues de la culture web reviennent à l’envie sur ce que la vie leur a appris, instruisant au passage une audience en quête perpétuelle de sens. Ou comment trouver l’inspi’ en deux clics.

 

Manon Bril

 

Avec C’est une autre histoire, Manon Bril propose une alternative pop aux cours barbants qu’ont pu subir les futurs possesseurs du baccalauréat. Mais cette chaîne de vulgarisation très mythologie-friendly est aussi l’occasion pour la pétillante vidéaste de conter dans le détail la confection de son sésame : sa thèse. La doctorante en histoire a des mois durant confectionné une dizaine de journaux de bord en vidéo, sortes de mémos d’utilité publique pour qui aimerait à l’avenir s’atteler aux compositions universitaires. Au fil de ses vlogs ultra-ludiques se ressentent lassitude et fatigue, mais aussi persévérance et passion. Des sentiments familiers pour quiconque s’attellerait à la rédaction d’un mémoire. Une chose est certaine, on ne pourrait vivre un tel marathon en meilleure compagnie.

 

Anthony Pacciti

 

Pour trouver la motivation, il suffit d’en avoir les clés. Celles que vous tend Anthony Pacciti pourraient bien vous mener loin. Ses patchworks de citations compilent les pensées des artistes et entrepreneurs les plus inspirés. Des best of où s’entremêlent les convictions de Philippe Stark comme celles d’Alexandre Astier, d’Omar Sy et de Xavier Niel. Tous philosophent à leur façon sur les défis que l’existence propose, mais aussi les impasses qu’elle impose parfois – et l’art et la manière de les surmonter. Autant dire que chacun y trouve sa voie (ou sa voix), que vous préfériez écouter Stromae ou Idriss Aberkane, Booba ou Steve Jobs. Ce YouTube-là a des allures de conférence TedX ou de coach de vie. Forcément énergisant.

 

Éloïse Delhaye

 

A tous les gens meurtris. Oublier quelqu’un. T’oublier. J’y crois juste avec toi. Les créations originales d’Éloïse Delhaye, à l’instar des vidéos de Solange te parle, sont les introspections d’une vidéaste qui se raconte pour mieux se libérer d’un poids. A priori, on serait plus du côté du soupir que de l’inspiration. Mais pourtant, ces digressions poétiques sur l’oubli, le désamour, la rupture et la reconstruction qui s’ensuit forcément – ou fatalement – prouvent que l’on peut s’emparer du négatif pour en faire quelque chose de constructif. De belles divagations sur les souvenirs que l’on traîne sur soi, générant du sens et des émotions.

 

Thomas Gauthier

 

A travers sa série Tabou, le podcasteur québécois et « saltimbanque des temps modernes » Thomas Gauthier analyse les tocs de la société actuelle. De la politique de Justin Trudeau à la notion très novlangue de « surproductivité », non sans passer au crible notre obsession de la nostalgie et les relations sentimentales à l’heure de Tinder. Le plus inspirant à travers ces chroniques décalées ? L’humour dans l’air du temps du vidéaste, teintant de sarcasmes bien sentis l’incisive lucidité du regard qu’il porte sur ses contemporains. Un esprit critique qui tranche là où ça fait mal. Autant avouer que ça nous fait beaucoup de bien !