Rumeurs

Eric Delcourt a pour lui un univers, un ton, un sens de la situation burlesque.

Alors quand il s’attelle à cette comédie de Neil Simon, un mix entre Feydeau et Woody Allen, on présage de bonnes choses. New York : ton univers impitoyable, tes scandales, tes sales rumeurs. Conviés aux dix ans de mariage de Charly Brook, les invités s’interrogent : rien n’est prêt, les domestiques ont déserté les lieux et pire, Monsieur « saigne comme un porc », un de ses lobes d’oreille ayant été déchiqueté par une balle. Suicide ? Tentative d’assassinat ? Myra, sa femme a disparu et Charly, sous Valium, dort en suçant son pouce… Les supputations vont bon train mais l’hôte blessé étant premier adjoint au maire de New York, il faut éviter le scandale à tout prix. N’espérez pas une peinture au couteau des riches New-Yorkais narcissiques et névrosés : il s’agit de théâtre à consommation instantanée avec surenchère de mensonges, voiture explosée, coups de feu, portes qui claquent et comédiens en surrégime (Samantha Benoit, Alain Bouzigues, Christophe Canard, Jean-Marie Lhomme, Amélina Limousin, Amandine Maugy, Marie Montoya, Lucie Muratet, Romain Thunin, Delcourt). Il y a là une énergie électrique mais le Cluedo s’enlise. Mené au pas de charge, ce méli-mélo brouillon se prend souvent les pieds dans le tapis et vire à la farce tapageuse. Chaque situation est poussée au maximum de son ridicule (l’invitée en costume traditionnel russe, l’arrivée de la police pas très crédible…) et de son potentiel explosif. Le spectacle n’atteint pas les cimes de Hors-Piste proposé par les mêmes alliés (Eric Delcourt-Dominique Deschamps) mais la vérité oblige à dire que la salle s’amuse franchement. Marie Montoya en cruche d’anthologie y est pour beaucoup.

Note : 3/5