Les sorties ciné de la semaine du 19 novembre

Quels sont les films à voir cette semaine ? Retrouvez notre sélection non-exhaustive des sorties ciné à ne pas manquer.

Les Bonnes Intentions : comédie dramatique

Système de notation des films de la semaine

De Gilles Legrand, avec Agnès Jaoui et Alban Ivanov. Durée : 1h43.

Tandis qu’elle passe son temps à aider les associations de migrants, donner des cours à ces derniers et se révolter contre la misère du monde, Isabelle (Agnès Jaoui) ne se rend même pas compte qu’elle est devenue…
chiante. Entre sa thérapie de couple et ses enfants saoulés, elle décide de faire passer le permis à ses élèves. Bref, de bonnes intentions et une aventure humanitaire et humaine touchante, mais aussi très drôle, avec Agnès Jaoui qui pousse à fond et avec autodérision les traits de son personnage.

 

Mauvaises herbes : comédie

Système de notation des films de la semaine

De et avec Kheiron, Catherine Deneuve et André Dussollier. Durée : 1 h 40.

Vivant de petites escroqueries avec sa copine Monique (Catherine Deneuve) Waël (Kheiron) se fait embaucher comme éducateur auprès de jeunes en difficulté. Et pour une fois, ce loser sympathique met à profit son expérience de gosse de rue au Moyen-Orient quand il s’agit de motiver ces gamins. Après l’autobiographique Nous trois ou rien, l’humoriste Kheiron se lance dans une comédie sur l’éducation, bien épaulé par une Catherine Deneuve inattendue. Une fable parfois bancale mais pleine de bonnes intentions, qui a le mérite de nous tirer vers le haut.

 

Overlord : horreur

Système de notation des films de la semaine

De Julius Avery, avec Jovan Adepo et Pilou Asbæk. Durée : 1 h 50.

La veille du Débarquement, un groupe de G.I. doit détruire une antenne radio allemande cachée dans une église. Une mission a priori déjà à haut risque alors que ce que cachent en réalité les expériences nazies menées sur les villageois est encore pire. Prenez donc des zombis nazis, ajoutez J. J. Abrams à la production, saupoudrez de plans séquences de folie et vous obtiendrez une série B délirante et efficace, tant niveau gore que du côté des scènes de Débarquement tout simplement époustouflantes.

 

The Mumbai Murders : thriller

Système de notation des films de la semaine

D’Anurag Kashyap, avec Nawazuddin Siddiqui et Vicky Kaushal. Durée : 2 h 07.

Ramana assassine sans pitié dans les rues de Bombay, inspiré par un tueur en série ayant réellement existé. Policier toxicomane et violent, Raghavan se lance à ses trousses. Un jeu du chat et de la souris mis en scène assez brillamment puisque le spectateur ne sait pas toujours qui chasse qui. Et même si la réalisation est parfois trop complaisante avec la violence, l’ambiance installée par Anurag Kashyap, le Scorsese indien à qui l’on doit Gangs of Wasseypur et Ugly, est savoureusement venimeuse.

 

After My Death : drame

Système de notation des films de la semaine

De Ui-seok Kim, avec Seo Young-hwa et Go Won-Hee. Durée : 1 h 53.

Kyung-min, une jeune Coréenne, disparaît du jour au lendemain. Suicide ? Meurtre ? Son entourage est interrogé et Young-hee, l’une des élèves qui l’a vue en dernier, se retrouve harcelée par des lycéennes et la mère de la disparue. Basculant ainsi du thriller au drame psychologique, le film explore, avec lenteur certes mais avec aussi avec force, les travers d’une société et d’une jeunesse sud-coréenne rongée par la compétition et le stress, au point que les rapports humains en soient corrompus.