3 spectacles qui invitent l’art sur les planches

L’art ne se découvre pas que dans les musées ! Bien souvent, le théâtre s’emploie à conter les vies et les histoires d’artistes à travers des pièces biographiques ou des récits inventifs. La preuve avec ces trois spectacles grandioses, à découvrir en ce mois de janvier 2020. 

[ƷAKLIN] Jacqueline. Ecrits d’Art Brut au 104

© Olivier Martin-Salvan dans [ʒaklin] Jacqueline. Crédit : Yvan Clédat

Le Centquatre nous fait, dans le cadre du festival Les Singuliers, une proposition des plus séduisantes : pénétrer les mystères de l’Art Brut à travers les mots de certains de ses protagonistes. Et c’est Olivier Martin-Salvan, sympathique comédien à la barbe généreuse, qui s’y colle. L’homme a réuni pour l’occasion plusieurs sources textuelles : les mots enregistrés d’une patiente de hôpital Brugmann (Belgique), des textes issus d’Ecrits bruts de Michel Thévoz et d’autres, datant du XIXème siècle, trouvés au sein de l’Hôpital Sainte-Anne, ainsi que des textes d’Emile Josome Hodinos. L’idée ? Donner à entendre les troublantes émotions de personnalités enfermées, qui trouvent dans la création artistique une liberté précieuse.

Du 10 au 16 janvier 2020 au Centquatre

Camille contre Claudel au théâtre Lepic

© Camille contre Claudel. Photo : Julien Jovelin

Elle est désormais (presque) aussi célèbre que lui : la sculptrice Camille Claudel (1864-1943) a été aimée, copiée et volée par Rodin. Bien que prodigieusement talentueuse, elle a donc longtemps été confinée dans son ombre, et a passé la moitié de sa vie enfermée de force dans un asile de fous. Camille contre Claudel, immense succès depuis sa première présentation à Avignon en 2016, restitue avec force ce destin grâce à deux comédiennes qui s’opposent et se conjuguent : la foi et l’ambition de la jeunesse, face à la résignation et la mélancolie de l’âge mûr. Mis en scène par Hélène Zidi pour elle et sa fille Lola, le spectacle a le génie de défier la sage biographie chronologique en donnant à la sculptrice deux chairs, deux voix, deux faces. Et quelques pas de danse.

Jusqu’au 29 mars 2020 au théâtre Lepic

Léonard de Vinci, naissance d’un génie au Studio Hébertot

©Cyrille Valroff

 

Si vous avez eu la chance de visiter l’exposition historique que consacre le musée du Louvre à Léonard de Vinci jusqu’au 24 février 2020, ou si au contraire vous n’avez pas eu de place, nul doute que ce spectacle vous emballera. Tout commence avec un lointain retour en arrière : « Je m’appelle Léonard, je suis Italien et j’ai neuf ans depuis deux semaines« . Car oui, c’est bien le jeune Léonard que nous invite à rencontrer Brigitte Kernel et Sylvia Roux dans ce spectacle aux accessoires extrêmement inventifs, qui revient sur l’enfance, l’entourage familial et les premières idées du futur génie des arts et des sciences. Passionnant (et particulièrement bien adapté aux sorties en famille).

Jusqu’au 25 janvier 2020 au Studio Hébertot