Les spectacles et pièces de théâtre à réserver au mois d’octobre

Oui, la deuxième quinzaine d’octobre marque très clairement la fin de toute velléité de sortir en short. Non, ce n’est pas fini, ça va même empirer, encore quelques semaines et on ferme la boutique, on se retranche en intérieur, on ressort les plaids, on passe aux grogs, on va au théâtre. 

 

Venezuela

On en a encore des frissons. Fidèle à sa réputation de véritable coqueluche de la danse contemporaine, l’israélien Ohad Naharin revient à Chaillot avec son dernier opus Venezuela, petit bijou de sobriété, de mouvements millimétrés, sur une playlist allant de chants grégoriens à Notorious BIG en passant par Rage Against The Machine (merci Maxim Waratt). Douceur, violence, surprise, tout est là, rien ne se cogne, et on ressort de Chaillot étourdi, avec l’envie irrépressible d’y retourner.

Théâtre de Chaillot
Place du Trocadéro, 16e
Du 16 au 21 octobre 2018

 

La guerre des salamandres

trois acteurs du spectacle la guerre des salamandres
© Christophe Raynaud de Lage

 

Comment ne pas penser à la fameuse Ferme des Animaux d’Orwell en voyant cette Guerre des Salamandres ? Sauf qu’on se trouve ici aux prises d’étranges créatures quasi-humaines, surexploitées par… les hommes (bah voyons). Les personnages valsent d’un comédien à l’autre, le théâtre d’objets se mélangent allègrement aux marionnettes, on se surprend à croire que ce brûlot contre l’économie mondialisée date de l’année dernière (et certainement pas de 1936 !). Le plus flippant étant de réaliser à quel point nous n’avons pas changé d’un iota en près d’un siècle.

Maison des Métallos
94 rue Jean-Pierre Timbaud, 11e
Du 17 au 28 octobre 2018

 

Tu seras un homme papa

affiche de la pièce Tu seras un homme papa

Parce qu’il y a du grand dans l’intime, de l’universel dans le particulier et un petit coeur qui bat dans notre poitrine, la performance directe et sportive de Gaël Leiblang bouleverse par sa sincérité. L’histoire (vraie) d’un père qui suit son fils atteint d’une malformation jusqu’à son dernier souffle, et qui refuse de se laisser aller au chagrin. Le public, en revanche, pleure à gros bouillons, tenez-vous le pour dit. Un très beau témoignage, qui avait reçu un accueil triomphal lors de son passage au Festival d’Avignon.

Le Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs, 6e
Du 24 octobre au 8 décembre 2018

 

Casse Noisette

Ballet Casse Noisette
©DR/Source : https://bit.ly/2HS7Siy

 

Si toutes ces reprises de Casse Noisette commençaient un peu à nous briser les noix, en voilà une qui sort de l’ordinaire, puisqu’interprétée par le sublime Ballet National de Chine. Et quand la fureur russe de Tchaïkovski percute la précision chinoise de ces danseurs assez hors du commun, autant dire que personne ne moufte ! C’est comme si l’on redécouvrait l’histoire pour la première fois, l’exotisme des costumes folkloriques en plus.

Seine Musicale
Île Seguin, Boulogne Billancourt 
Du 24 octobre  au 4 novembre 2018

 

À l’infini nous rassembler

Anna Mouglalis dans À l'infini nous rassembler
© Anna Mouglalis. Source Cent Quatre : https://bit.ly/2ION8ca

 

Derrière un titre pour le moins énigmatique, une lecture-performance surprenante, qui oscille entre textes, jeux d’ombres et photographie. Il s’agit d’un homme et d’une femme, irrésistiblement attirés l’un par l’autre, et le principe fondateur de ce spectacle sera d’essayer de deviner pourquoi. Qu’est-ce qui nous “rassemble”, au-delà de vulgaires questions sociologiques et de complexes phénomènes chimiques ? Anna Mouglalis est bouleversante dans ce rôle de cobaye de l’amour, et l’on regrette de n’avoir pas découvert plus tôt le travail de Jean-François Spricigo…

Centquatre Paris
5 rue Curial, 19e
Du 7 au 17 novembre 2018