Summer of Loge

Pourquoi ce festival est-il un must estival ? Parce qu’il est initié par une véritable ruche culturelle qui privilégie la jeune création en accompagnant des artistes en devenir comme Albin de la Simone ou Fils Monkey, aujourd’hui talents à la notoriété plus qu’établie.

Espace culturel pluridisciplinaire, la Loge accueille chaque été, les compagnies qui ont marqué sa saison en créant des petites formes originales, hors des rythmes de diffusion classique. Ici pas de performance ni de pression mais une vraie fête des arts articulée autour d’un thème défini pour l’occasion. Un espace-temps de découverte, de retrouvailles, propice au lâcher-prise. « To Be Free« , voilà le slogan choisi pour cette 7è édition lancée le 28 juin par  Cléa Vincent, Julie Armanet (révélée par les Inrocks Lab en 2014) et Fishbach ! A l’affiche : six compagnies théâtrales (deux par soir), cinq soirées concerts et deux conférences. Côté scène,  les « Coups de gueule«  de la Cie Processes (texte et mise en scène Félicité Chaton) oseront un bel exercice de style : comment adapter un court métrage au théâtre ? Réponse « in vivo«  avec six interprètes (Frédéric Jessua, Mélanie Jaunay, Angèle Peyrade, Stéphane Szestak, Félicité Chaton et Cécile Péricone) prêts à jouer hors-champ. Avec « Cœur Sacré«  (écrit et mis en scène par Christelle Saez), la Cie Memento Mori nous plongera dans l’histoire à la fois intime et universelle d’une femme incarnée par Tatiana Spivakova (11, 12 et 13 juillet, 20h). On pourra évidemment compter sur la folk rebelle et extatique du sextet parisien « Minors«  (le 15, 20h) et le rock tropical de « Lago«   (le 16, 20h) pour clôturer le tout dans un mood festif !