Taron Egerton en 3 films incontournables

Il explose sur le grand écran depuis une poignée d’années. Il a donné la réplique à des acteurs qui pèsent dans le game. Encore mieux pour se faire remarquer, il incarne actuellement Robin des Bois au cinéma et va se transformer très prochainement en Elton John dans le biopic Rocketman. Inutile de tourner autour du pot, Taron Egerton cartonne et compte bien le faire encore longtemps. En attendant la consécration ultime (une petite statuette dorée ?), (re)plongez-vous dans 3 films incontournables de la filmographie du jeune britannique. Let’s go motherfuckers !

 

Kingsman de Matthew Vaughn (2015)

En 2015, un séisme de magnitude 9 fait trembler le genre de l’espionnage au cinéma. Son nom : Kingsman. Réalisé par l’infatigable Matthew Vaughn (Layer Cake, Kick Ass, X-Men le commencement), ce film d’action délicieusement barré prend un malin plaisir à casser tous les codes du genre, pour mieux se les réapproprier. Et ça cartonne du feu de Dieu ! Parmi les pépites du film, on note la présence d’une « nouvelle gueule », Taron Egerton. Canaille des quartiers populaires qui vire dandy à lunettes avec rayons X, il incarne à merveille cette « nouvelle race » d’agents secrets. Et ne vacille pas une seconde face à des pointures comme Colin Firth, Mark Strong et Samuel L. Jackson… Le Britannique ne pouvait espérer une entrée plus remarquée, et fracassante, dans le monde des grands.

 

Legend de Brian Helgeland (2016)

Bon, ok, Legend est un « Tom Hardy Show » dans toute sa splendeur. Surtout que le bad boy incarne deux personnages, des jumeaux, très haut en couleur. Difficile donc pour le reste du casting de se faire une petite place face à ce cannibale qui accapare toute l’attention. Et pourtant, malgré sa faible présence à l’écran, Taron Egerton y parvient. Avec un flegme qui fait mouche, il réussit à s’imposer face au monstre d’incarnation avec finesse et justesse. En résulte des séquences délicieusement farfelues où le moindre battement de cils de trop peut déclencher une vague de violences sans précédent. Jouissif.

 

Eddie the Eagle de Dexter Fletcher (2016)

Taron Egerton peut-il jouer autre chose que des rôles de durs à cuire ? Oh que oui ! Le Britannique possède plus d’une émotion à son arc et nous le prouve avec le drame Eddie the Eagle. Dans ce film signé Dexter Fletcher, il donne certes la réplique à Hugh Jackman, mais il incarne avant tout avec brio Eddie Edwards, personnage atypique aux piètres performances sportives qui décide de tout faire pour participer au JO de Calgary en 1988. Une histoire vraie comme Américains et Britanniques en raffolent, qui permet à Taron Egerton de s’imposer un peu plus encore comme une figure incontournable de la nouvelle vague d’acteurs anglophones des années 2010.