Théâtre : 8 spectacles à ne pas manquer en février

Le cinéma c’est bien joli mais il va falloir songer à vivre dans la vraie vie de temps à autre. En commençant par aller au théâtre. Et comme on est sympas comme tout, on vous a livré ici une petite sélection clés en main.

 

Mon prof est un troll au Centquatre-Paris

Un couple devant un mur tâché
© Frédéric Desmesure

 

C’est la rentrée. Max et Alice se retrouvent face à un directeur d’école pas vraiment comme les autres. En deux temps trois mouvements, les voilà sous la coupe d’un totalitarisme à base de travail à la mine et choux de Bruxelles au beurre de cacahuètes. Décidément, le collectif O’SO n’en finira jamais de nous surprendre, même en se lançant dans le théâtre “pour enfants” (mais pas que).

Centquatre Paris
5 rue Curial, 19e
Du 8 au 10 février 2018

 

Monstre Manifeste à la Maison des Métallos

Homme de profil avec un masque
© Guillaume Lebourg

 

Remise au goût du jour du chef-d’œuvre de Burgess, Orange Mécanique, portrait d’une société ultra-violente vue à travers le regard d’un jeune adolescent. Marion Chobert en fait ici une performance saisissante, qui invite à s’interroger sur la place de la peur comme alibi dans nos sociétés contemporaines.

Maison des Métallos
94, rue Jean-Pierre Timbaud, 11e
Du 13 au 17 février 2018

 

Raoul au 13ème Art

Raoul
© DR

 

Il suffit de voir son nom pour déchaîner les foules : l’extraordinaire James Thierrée débarque au 13ème Art avec Raoul, spectacle incontournable dans lequel le magicien-circassien mêle encore le tragique au burlesque, accompagné dans ce voyage surréaliste d’une bande d’interprètes absolument étonnante. À ne pas manquer, évidemment.

13ème Art
Place d’Italie, 13e
Du 13 au 20 février 2018

 

1 heure, 23’4″ et 7 centièmes au Théâtre du Rond-Point

1 heure, 23'4 et 7 centièmes
© Pascal Gely

 

On vous annonce l’arrivée au Rond-Point de ce duo musclé entre un coach (Jacques Gamblin) et un athlète (Bastien Lefèvre), qui s’écharpent à tour de bras sous nos yeux. Avec le sérieux un peu ridicule propre au coach sportif, l’entraîneur investit le gymnase. Tout y est : les bandes colorées, le sol en plastique… et bientôt l’athlète qu’il faut amener au-delà de lui-même. Entraînement ou torture ? On vous laisse en juger.

Théâtre du Rond-Point
2 bis avenue Franklin Roosevelt, 8e
Du 13 février au 18 mars 2018

 

Le Grand Sommeil à La Commune-Aubervilliers

Le Grand Sommeil
© Janina Arendt

 

Un duo dans lequel il en manque une des deux, avouez que ce n’est pas commun. C’est pourtant sur l’absence de l’une de ses interprètes que Marion Siéfert a construit ce solo touchant, dans lequel deux personnages prennent vie dans un seul et même corps de femme-enfant. Une performance théâtrale et filmique troublante.

Théâtre de la Commune – Aubervilliers
2 Rue Edouard Poisson, Aubervilliers

Du 14 au 17 février 2018

 

Trois Sacres au 13ème Art

Trois Sacres
© DR

 

Bérénice Béjo revient toujours là où on ne l’attend pas, et cette fois c’est sur la danse qu’elle jette son dévolu, dans un duo organique avec Sylvain Ground. Une exploration puissante et onirique des vertiges de l’amour, traversée par de belles envolées lyriques au son du légendaire Sacre du Printemps de Stravinsky.

13ème Art
Place d’Italie, 13e
Du 23 février au 4 mars

 

Art au Théâtre Antoine

Charles Berling
© Pathé Films

 

Et vlan ! La pièce mythique maintes fois primée de Yasmina Reza revient avec un casting du tonnerre, et on pèse nos mots. Charles Berling, Jean-Pierre Daroussin et Alain Fromager. L’histoire est toujours la même : trois copains, un tableau blanc acheté une fortune par l’un qui va déclencher l’ire des deux autres (et l’explosion jouissive du trio). Im-man-quable !

Théâtre Antoine
14 boulevard de Strasbourg, 10e
Du 30 janvier au 1 avril 2018

 

Chatons Violents au Théâtre des Béliers Parisiens

Chatons Violents
© DR

 

On la connaissait déjà avec son spectacle La Lesbienne invisible. Océanerosemarie poursuit son périple sur scène avec ce seule-en-scène explosif, portrait au vitriol des BBB (Bons Blancs Bobos). Si vous êtes parisien, blanc et plutôt privilégié, difficile de ne pas se sentir visé. Si de surcroît vous mangez bio et vénérez Montreuil pour sa mixité sociale, ce spectacle est fait pour – ou plutôt contre – vous !

Théâtre des Béliers-Parisiens
14 bis rue Sainte Isaure, 18e
A partir du 14 février 2018