TOP des belles expos à voir en France cet été

Paris, Paris, Paris… Puis, enfin, l’été et ses possibilités de vacances et de week-ends en Bretagne, dans la Loire, sur la Côte d’Azur. Et, partout, des expos, toutes plus belles les unes que les autres. La preuve par 5.

Bis repetita placent à l’Espace de l’Art Concret (06)

belles expos
Rachael Clewlow. Longitudinal geometry, 129.53 Miles Walked, Newcastle (Map). Courtesy de l’artiste © photo Colin Davidson

 

Méconnu du grand public, l’Espace de l’Art Concret se situe à une trentaine de minutes de Cannes, et cache une merveilleuse collection d’art contemporain, centrée sur les artistes concrets (c’est-à-dire qui ne fondent pas leur pratique sur l’émotion, mais sur un protocole précis de création). Cet été, l’exposition temporaire a pour thème poétique la marche, l’exploration des territoires, et réunit des artistes tels que Herman de Vries, André Cadere, Richard Long… Infiniment prometteur.

Du 7 juillet au 11 novembre à l’EAC, Château de Mouans, 06370 Mouans-Sartoux

Cabinets de curiosités au Fonds Leclerc (29)

belles expos
Cabinets de curiosités. Photo N. Savale © FHEL, 2019

 

Comme ils ont de la chance, les habitants et vacanciers de Landerneau ! Car le Fonds Hélène et Edouard Leclerc leur offre chaque année un rendez-vous arty incontournable – on se souvient, l’an dernier, du sublime parcours consacré au sculpteur Henry Moore. En 2019, changement total de décor, puisque l’exposition se fait thématique et se concentre sur les cabinets de curiosités. Largement développées à la Renaissance, ces pièces garnies d’objets exotiques, archéologiques et bigarrés multiplient les associations insolites… Tels des cadavres exquis. À voir !

Du 23 juin au 3 novembre au  Fonds Hélène et Edouard Leclerc, 71 rue de la Fontaine Blanche, Rue des Capucins, 29800 Landerneau

Flora Maxima au Domaine de Kerguéhennec (56)

belles expos
Josef Nadj, Inhancutilitatem, Courtoisie Galerie Camera Obscura

 

Le château est entouré par la forêt, où pépient les oiseaux et poussent de petites fleurs sauvages. Pas de grands massifs colorés, non, mais une présence discrète, qui a inspiré à Olivier Delavallade, directeur du domaine de Kerguéhennec, une belle exposition autour du thème de la fleur. Il y réunit des artistes méconnus du grand public, peintres, photographes et dessinateurs, qui enchantent le végétal avec des représentations variées. On aime particulièrement les photographies de graines éparpillées de Manuela Marques et les collections de planches botaniques retouchées à l’aquarelle de Bernard Joubert.

Du 30 juin au 3 novembre au Domaine de Kerguéhennec, 56500 Bignan

(Revoir) Agnès Varda à Chaumont-sur-Loire (41)

belles expos
La Serre du bonheur, Agnès Varda. ©Eric Sander

 

Elle nous manque déjà tant… Pour revoir la belle et grande Agnès Varda, disparue le 29 mars dernier, il faut se rendre au domaine de Chaumont-sur-Loire, qui accueille en ce moment plusieurs de ses travaux plastiques – parmi une très vaste programmation artistique. Car l’artiste n’était pas uniquement réalisatrice, loin de là. Ici, on découvre l’une de ses dernières séries photographiques, consacrée aux mains enlacées de ses amis amoureux. Puis, une sculpture de son petit chat Nini, qu’elle fait poser à jamais sur un arbre coupé. Enfin, La Serre du bonheur accueille dans une structure métallique quelques tournesols ; tout autour, tendues en parois, les pellicules du film Le Bonheur, merveille de tendresse réalisée en 1965 par Agnès Varda. Sortez les mouchoirs !

Du 30 mars au 3 novembre 2019, au Domaine de Chaumont-sur-Loire, 41150 Chaumont-sur-Loire

Vincent Bioulès au musée Fabre (34)

belles expos
© Vincent Bioulès

 

Évidemment, si vous allez à Montpellier, ne manquez pas la visite du MOCO, nouvelle institution qui réunit trois lieux dédiés à l’art contemporain. Ce n’est pas une raison toutefois pour bouder le musée Fabre, qui présente en ce moment le travail de Vincent Bioulès, peintre montpelliérain. L’homme s’est baigné dans le soleil jusqu’à l’ivresse, et a exploré une peinture de paysages tout en ombres et en figures sensuelles – avec quelques détours par l’abstraction. Un art éminemment estival, qui vous donnera envie d’aller piquer une tête et d’en faire un poème.

Du 15 juin au 10 octobre 2019, au musée Fabre, 39 boulevard Bonne Nouvelle, 34000 Montpellier


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !