Une brève histoire de l’avenir

Librement inspirée de l’ouvrage du même nom paru en 2006 et signé Jacques Attali, l’exposition Une brève histoire de l’avenir à un petit goût de science-fiction. De la science-fiction revisitée à travers le prisme du passé. Tout un programme.

Comment éclairer notre perception de l’avenir, anticiper notre futur, en se nourrissant de notre histoire, de civilisations disparues, d’artistes millénaires ? Pour répondre à la question, Une brève histoire de l’avenir expose un monde en perpétuelle évolution grâce à des œuvres pluridisciplinaires. L’ancien répond au nouveau, les frontières spatiales et temporelles sont brouillées. Sculptures antiques et fresques renaissantes dialoguent avec des toiles de Fernand Léger. Plus de 200 œuvres sont rassemblées pour recréer une sorte de quintessence de l’humanité et mettre en lumière les ponts entre les peuples et les époques. Parmi ces œuvres, issues pour la plupart des collections permanentes du Louvre, on découvre celles d’artistes contemporains tels que Mark Manders, Tomás Saraceno, Wael Shawky, Chéri Samba ou encore Ai Weiwei. Des créations poétiques, imaginées spécialement pour l’occasion, à admirer dans cette exposition singulière.