Une exposition initiée par la Mairie de Paris pour lutter contre la grossophobie

En pleine Fashion Week – semaine de défilés dédiée aux tendances du secteur de la mode – une exposition initiée par la Mairie de Paris pour lutter contre la grossophobie ouvre ses portes et ce, durant 1 mois. C’est l’occasion de revenir sur ce « gros » mot et de faire un pied de nez aux diktats imposés par une société intransigeante.

Lutter contre les discriminations

Femmes plantureuses - Source : Unsplash
Femmes plantureuses – Source : Unsplash

 

Longtemps oubliées de la lutte contre les discriminations et les stigmatisations, les personnes en surpoids – voir obèses – se rebiffent et elles ont bien raison. Couleurs et orientations sexuelles sont depuis toujours au centre du débat. Pourtant, il serait bon de rappeler que ceux qui n’entrent pas dans les normes fixées par « on ne sait qui » sont aussi assujetties aux moqueries et pointées du doigt. Avec en France, 1 personne sur 2 en surpoids* source OMS pour 2018, cela en fait du monde qui n’entre pas dans les cases ! Alors pourquoi tant de haine ?

La grossophobie, une haine qui prend trop de place

Femmes plantureuses - Source : Unsplash
Femmes plantureuses – Source : Unsplash

 

La différence majeure entre la grossophobie et les autres formes de haine est qu’elle se distingue plus difficilement. Il s’agit d’une haine sournoise. En effet, peu de personnes assument leur rejet à l’égard des personnes rondes et en font officiellement l’apologie même si en parallèle on promulgue le culte de la minceur. D’ailleurs,  de feu Karl Lagerfeld eut un jour l’honnêteté de dire ce que d’autres pensent encore malheureusement tout bas : « Personne n’a envie de voir des femmes rondes sur les podiums […] Ce sont les grosses bonnes femmes assises avec leur paquet de chips devant la télévision qui disent que les mannequins minces sont hideux. ». A dire vrai, c’est un mot qui n’existait pas jusqu’à présent dans le dictionnaire et dont la plupart d’entre nous ont appris l’existence grâce aux réseaux sociaux.

Focus sur : « Grossophobie, Stop ! Ensemble Réagissons »

Campagne de la Mairie de Paris
Campagne de la Mairie de Paris

 

A deux pas de l’Hôtel de Ville, à travers une exposition en libre-accès sur les façades de la Caserne Napoléon, vous partirez à la découverte d’une trentaine de clichés grand format. Des photographies mettant la lumière sur des modèles non professionnels – rondes et épanouies – portant des vêtements grande taille lors d’un défilé l’hiver dernier. Un événement qui avait déjà pour but de se questionner sur les normes sociétales esthétiques. Sous la houlette du cathodique directeur artistique : Vincent Mac Doom et de la maire-adjointe Hélène Briard, cette exposition interroge et donne à réfléchir. Ne serait-il pas temps de casser les codes au profit de la bienveillance envers les différences ?

Encouragez cette initiative et allez y faire un tour, c’est jusqu’au 29 mars. Métro Hôtel de Ville