Vernissage de Mosko à la Réserve Malakoff

Ce jeudi 18 août, Mosko présentera sa collection lors du vernissage de son exposition personnelle à la Réserve Malakoff.


© Just@Girl

Mosko peuple, depuis de nombreuses années, les murs des villes d’animaux sauvages. Des lianes aux arbres, c’est sous une fenêtre qu’on découvre une girafe ou un singe grimaçant. Résident de la Moskowa, quartier populaire parisien en déshérence dès la fin des années 1980, Mosko, décide en autodidacte, d’interpréter la jungle des villes comme une célébration sauvage des bestiaires urbains. Tantôt délicate, tantôt brutale, sa peinture enrichit l’œuvre de Kipling ou l’exotisme d’un pays lointain qui ravive notre imaginaire collectif. Félins, Zèbres et Girafes, cohabitent, invitant les passants au dialogue entre l’Animal et cet animal qu’est l’Homme. S’il se situe dans les pas du Douanier Rousseau, il s’en distingue par sa technique. Ses pochoirs, mêlant couleurs et poésie, deviennent son médium de prédilection qu’il multiplie partout dans le monde au travers de ses voyages. Jouant de ce support c’est dans les matrices qu’il s’en affranchit totalement pour proposer une installation inédite à la réserve Malakoff devenue son antre dit « L’Antre de Mosko ». Du 18 au 28 août 2016, les animaux de Mosko migrent donc à La réserve Malakoff, un espace protégé comme on en trouve peu, où faune et flore ont repris leur droit. La ménagerie, de retour, fait son Grand 8 à elle pour célébrer les dernières chaleurs de l’été. Venez découvrir une rétrospective retraçant l’ensemble de son œuvre. Du pochoir au pinceau, Mosko offre une exposition qui se veut le dialogue entre la rue et l’atelier où sera exposé un large panel d’œuvres, fenêtre sur l’évolution d’un artiste qui ne cesse de se redécouvrir.