100 kilowatts au Blue Festival

Alors que la tendance des petites salles dark peine à s’installer (Skream ou Seth Troxler avaient clamé ces derniers temps leur envie de replonger dans les clubs obscurs à taille humaine, sans vraiment donner suite), de l’autre côté, les gros festivals utilisent une bonne partie du prix d’entrée pour en mettre plein les yeux aux aficionados de musique électronique.

Après le sublime laser show tout en nuances de rouge du Weather Winter, c’est au tour de La Douce Productions de faire admirer ses joujoux dans le gigantesque Dock Pullman, le même qui avait abrité la première soirée Blue Origin en novembre dernier. Cette fois, l’event s’étalera sur deux jours, juste ce qu’il faut pour obtenir le qualificatif de festival.

Au programme, 5 000 personnes par soir, 100 kilowatts de son en Funktion-one (le top soundsystem du moment), encore plus de light shows et de nouvelles scénographies. Ah oui, il y aura aussi de la musique, avec quelques DJ’s pas dégueu tendance techno/house, of course, comme l’Anglais John Digweed, l’Allemand Oliver Huntemann ou l’homme au masque doré Claptone. On a bien failli se détourner de l’essentiel.