agnès b. Music Festival : Baxter Dury, Poni Hoax, Toy, etc.

Quel rapport entre les chanteurs et groupes, britanniques et français, qui se produisent au Café de la danse début octobre ? Ils ont tous un lien avec la créatrice de mode agnès b.

La marque indiquant que la phrase « J’aime la musique », qui figure sur un T-shirt agnès b., est davantage qu’une affirmation gratuite : depuis 1976, elle s’est traduite par des actes. Ainsi l’élégant crooner pop Baxter Dury a-t-il défilé pour la saison hiver 2015 de la maison. Et ses chansons seraient en écoute dans les boutiques agnès b. … depuis 2005 (période Floor Show, donc). Une pop minimale, remuante et additive fait en tout cas le bonheur de ses deux derniers albums, que l’on connaît mieux : Happy Soup (2011) et It’s Pleasure (2014). Au menu : second degré, séduction, bouillonnement pour la gente féminine. L’Anglais, fan de Gainsbourg, sera précédé par les climats suaves d’Aldous RH (le 1er). Le lendemain est une célébration du label Heavenly Recordings qui fête ses 25 ans. La maison qui par le passé a hébergé les mélodieux Edwyn Collins, Nada Surf ou The Magic Numbers envoient à Paris Toy, Stealing Sheep et Eaves. Les premiers fomentent une pop énergique, de cold à psyché, qui rappellent parfois les belles heures d’Interpol. Une jolie découverte à faire. Les filles de Stealing Sheep, qui chantent à plusieurs voix, évoquent elles aussi les années 1980, mais un versant électro-pop, remuant et coloré (le 2).

Le dernier soir voit Nicolas Ker sur la brèche. Le chanteur œuvrant à la fois pour Paris (électro-rock) et Poni Hoax. L’occasion pour les seconds de révéler de nouveaux titres ? On se souvient qu’en 2014 le groupe fêtait ses dix ans au Café de la danse, sous l’accroche « Ten years of flowers and guns ». Comme s’il était impossible d’évoquer le rock saillant des cinq Parisiens sans avoir recours à des formules contrastées : le feu et la glace ; le rock et le disco ; l’ombre et la lumière ; la grâce et le chaos. La marque précisant qu’« agnès b. a toujours été un soutien sans faille pour Poni Hoax, avant même la sortie de leur premier maxi ! ». Le même soir, Micachu & The Shapes dévoile les titres d’un troisième album : Good Sad Happy Bad. Un défilé de groupes à la pointe de la pop.