Au Prism, techno et house à volonté

Les clubbeurs fauchés ont peut-être trouvé leur spot idéal pour les fins de mois difficiles : un nouveau club, le Prism

Les clubbeurs fauchés ont peut-être trouvé leur spot idéal pour les fins de mois difficiles : un nouveau club, le Prism, ouvre à partir du 18 novembre dans les entrailles du Belushi’s, près de Gare du Nord, avec une entrée gratuite le week-end.  Ca ne signifie pas pour autant que les DJ’s seront au rabais. Dans une salle pouvant accueillir jusqu’à 400 personnes, le Prism fera venir des artistes habitant en Europe (les vols transatlantiques ne sont pas encore low cost) qui ne sont évidemment pas des stars mais des types solidement installés dans des places fortes de la musique électronique du continent, comme Londres ou Berlin. Pour la première, on trouvera aux platines le producteur français SLF, qui a signé un titre l’an passé avec Bas Ibellini (Friendship) sur Tuskegee, le label mené par les étoiles de la techno/house américaine Seth Troxler et les Martinez Brothers. Le 19 novembre, c’est un duo allemand qui sera aux contrôles avec Lee Jokes et Jama, un habitué du club berlinois KaterBlau. La tendance au Prism sera donc techno/house, comme un peu partout dans la capitale, mais sans participer à l’inflation des cachets des DJ’s, avec des artistes plus underground, donc moins chers, mais pas forcément moins talentueux que certaines têtes d’affiche qui se contentent parfois d’aligner le même mix d’un soir sur l’autre.

Le Prism, 5 rue de Dunkerque (23h-6h) M° Gare du Nord/Gare de l’Est. A partir du 18 novembre