Boiler Room : Teki Latex à la prog

Le Badaboum accueillera une Boiler Room lundi prochain avec un plateau techo, mélodique, beatbreaké et expérimental. Koyote, AZF, Voiron et Simo Cell enchaîneront leurs sets derrières les platines. Teki Latex, à qui il a été confié la programmation de Boiler Room en France, nous en dit plus sur sa façon de concevoir le concept. Rencontre.

Pour assister à la Boiler Room de lundi, inscrivez-vous sur le site du Badaboum

 

Comment décrirais-tu Boiler Room ?

C’est une sorte de chaine de webTV dédiée à la musique underground mondiale, avec des antennes dans quasiment tous les pays. Ca part d’une émission qui transmet en live des DJ sets filmés dans des clubs sombres en faisant une relecture à l’âge d’internet de l’héritage des radios pirates anglaises. Aujourd’hui c’est quasiment un petit empire : ils ont des millions de vues par semaine, ils filment des festivals, ils proposent aussi des reportages, des documentaires, des previews de morceaux en exclusivité, et tout un tas de choses, tout en gardant majoritairement ce noyau dur de « DJ sets filmés en club », et c’est ce que nous allons faire lundi à Paris. Jusqu’à présent, Boiler Room n’était présent en France que de manière occasionnelle et irrégulière. A partir d’aujourd’hui on m’a confié la programmation de Boiler Room pour toute la France et une équipe solide s’est montée autour de moi pour pouvoir en monter régulièrement et tenter de devenir une institution ici aussi. 

En tant que programmateur, qu’as-tu voulu mettre à l’honneur le 25 Avril ?

Pour mon premier Boiler Room en tant que programmateur (pendant lequel je ne jouerai pas un DJ set) j’ai voulu tenir compte de l’omniprésence de la scène Techno en France aujourd’hui, tout en en proposant ma version à moi qui ne serait peut-être pas celle d’un autre programmateur. C’est un line-up qui se veut techno au sens large mais qui se veut aussi très « Teki ». Ce ne sont que des gens dont je suis proche et fan. 

Peux-tu nous présenter ces 4 DJs parisiens en quelques mots ?

Koyote est le pape de la house lo-fi accidentelle en chemise hawaïenne. AZF est l’experte en déflagrations techno qui suintent la nitroglycérine. Voiron fait et joue une sorte d’Electro acide qui doit autant à l’héritage de Detroit qu’au Gabber ralenti. Et Simo Cell, qui sort sur le prestigieux label anglais Livity Sound, le nouveau petit génie dans le genre Techno breakée pleine de reverb furieuse et bien mentale.
 
A quoi s’attendre pour cette émission en live ?

Les Boiler Rooms génèrent souvent beaucoup d’excitation, surtout en France où l’émission demeurait jusqu’à présent irrégulière. J’ai choisi des artistes qui maitrisent tous leur art et qui ne font aucune concession, tout en sachant vraiment comment faire pour s’approprier un dancefloor et rendre les gens dingues. Toutes ces énergies additionnées risquent de donner un cocktail explosif.

 
Pourrais-tu recommander deux épisodes de Boiler Room parmi tes préférés ?

Jackmaster et Armand Van Helden en back to back (DJ set à 4 mains)

Boxed All Stars : tous les piliers de la soirée Boxed à Londres s’enchainent aux platines pour un set de 3 heures avec Mumdance, Spooky, Mr Mitch, Logos, Murlo, Slackk et j’en oublie.