Buraka Som Sistema

C’est ce qu’on appelle une prophétie autoréalisatrice. Quand ils ont sorti leur premier maxi, en 2006, From Buraka to the World, les Portugais de Buraka Som Sistema ne pensaient peut-être pas aller si loin.

Mais dix ans plus tard, quand on voit que leurs tournées en Europe, aux USA ou en Amérique du Sud sont toutes sold-out, on ne peut que constater la puissance de la prédiction. À coups de hits imparables aux lyrics universels (Hangover, Wegue Wegue) soutenus par des beats intenables inspirés par le kuduro (un style né dans les ghettos de Luanda, en Angola), les Buraka Som Sistema ont construit une matrice pour les autres artistes portugais (Batida, DJ Marfox et le label Principe Records), qui se sont engouffrés dans ce qu’on appelle désormais le zouk bass. Les Lisboètes se sont embarqués dans une tournée mondiale pour fêter leurs dix ans de carrière, avec une double étape parisienne ce vendredi. Ça se passera d’abord au Trabendo, pour un show qui s’annonce survolté, avant l’after au Café de la presse pour la soirée Get Tropical. Les résidents du crew seront aux platines pour chauffer la piste en attendant l’arrivée de Branko. Le producteur et tête pensante de Buraka Som Sistema, également directeur artistique du label Enchufada, vient de sortir son (excellent) album solo, Atlas, et devrait régaler les danseurs avec un mix de spécialités portugaises, entre tropical bass, zouk bass, dancehall et autres dérivés de kuduro.