Cassage de beats au Rex

House ou techno ? Techno ou house ? Alors que les clubs parisiens sont envahis de beats carrés, on se disait qu’il manquait un lieu dans la capitale pour accueillir de façon récurrente les fans de beats cassés (breakbeat, jungle, 2-step…) qui sont plus nombreux qu’on le pense.

En attendant, Elisa Do Brasil continue de faire vivre la scène drum’n’bass au Rex Club, où elle est résidente depuis des années, que ce soit avec les soirées Massive et plus récemment les Forever DNB. Après un set monstrueux de l’idole brésilienne DJ Marky à l’automne dernier, Elisa Do Brasil poursuit son travail d’éducation en invitant une autre pionnière du genre, la Britannique DJ Storm. Avec sa collègue Kemistry (décédée il y a quinze ans dans un accident de la route), Storm a marqué les débuts de la drum’n’bass, qu’elle a découverte lors des soirées Rage au Heaven à Londres. Aux côtés de Goldie, elle a aussi monté le fameux label Metalheadz, qui a publié ce qui se faisait de mieux dans les 90’s britanniques (Photek, Dillinja, Adam F…), et son DJ Kicks avec Kemistry reste encore une référence. Autour de Storm, Elisa do Brasil a monté un line up 100 % féminin, avec l’amie retrouvée Miss Ficel, valeur sûre de la scène hexagonale, dans le circuit depuis les années 90, l’activiste niçoise Kalista, et K-mi, DJ et MC très en verve auteure d’un maxi plutôt pas mal il y a deux ans sur le label provençal Château Bruyant. De quoi faire un sacré boucan.