Chromatic : arts plastiques et musique

L’initiative rappelle les belles années de l’avant-garde à Berlin : réunir en un même endroit diverses formes et expressions de la création contemporaine.

Comme au Kunsthaus Tacheles de la métropole allemande, désormais fermé depuis 2012. Mais ici, le tout est enrobé de musique, dans une atmosphère de divertissement. C’est tout l’esprit des festivals Chromatic, en provenance de Montréal. Et le rassemblement à la Cité de la mode et du design est une première tentative de festival Chromatic international. Où l’on organise une jonction entre plus d’une centaine de créateurs, de toutes disciplines, de Montréal et de Paris, à tous les étages de la Cité de la mode (3 000 m2) : installation, peinture, photographie, musique, performance, atelier et grande fête. Ce que Chromatic appelle « une exposition festive à 360° de créativité »… Côté plasticiens, Chromatic porte bien son nom. À première vue, les projets présentés donnent dans le multicolore. Et les expressions fortes (en particulier le street art) l’emportent sur le minimalisme. On remarque notamment la présence du collectif Akatre qui faisait la couverture du n° 590 d’A Nous Paris, le 14 janvier 2013 ! Côté musique, les festivités se déroulent en trois temps. Le 2, la Nuit Chromatic (de 22 h à 5 h du matin) réunit, entre autres, des gens aussi divers que le duo électropical Teki Latex & Orgasmic, la cold wave de Rendez-Vous, le hip hop saillant des Canadiens The Posterz et le freak-rock de Country. Place le lendemain à une poignée de DJ’s montréalais pour une Block Party Chromatic (de 15 h à 22 h), dans un décorum de photographies monumentales et de street art (en direct). Le Piknic Electronik (de 11 h à 21 h, avec notamment Sascha Funke aux manettes) clôturera le festival, en plein air sur la terrasse des Docks de la Cité de la Mode (voir page clubbing). Bienvenue aux cousins de Montréal !

www.festivalchromatic.com/paris