D… comme Dewaere

Tous les garçons s’appellent Patrick ! Retour sur la carrière d’un acteur qui manque au cinéma français à travers une rétrospective quasi-exhaustive.

Patrick Dewaere, disparu en 1982 à l’âge de 35 ans, a tourné dans plus de 20 longs métrages. Après une carrière subie d’enfant acteur, c’est sa découverte jubilatoire du plaisir du jeu au Café de la gare, aux lendemains de Mai 68, qui le replonge dans le grand bain du spectacle.
Comédien devenu culte, Patrick Dewaere était aussi, d’une certaine manière, l’auteur de ses films, tant son engagement dans le travail était intense. Retour sur la carrière d’un acteur qui manque au cinéma français à travers une rétrospective quasi-exhaustive.

 

Dewaere

Les temps forts

–> Soirée d’ouverture le mercredi 26 juin à 20h30 : Série noire d’Alain Corneau, en présence de Pierre-William Glenn, chef-opérateur du film

Aidé d’une adolescente, un représentant de commerce met au point un crime. Patrick Dewaere incarne jusqu’au vertige les délires d’un personnage au bord de la folie. Peut-être son plus grand rôle.

–> Au long de rivière Fango de Sotha, le vendredi 28 juin à 21h.
Séance suivie d’un débat avec la réalisatrice

Une communauté de marginaux s’est installée loin de la fureur du monde, le long de la rivière Fango. Tourné en Corse par une grande partie de l’équipe du Café de la gare, un film en liberté, fidèle à l’esprit de Mai 68.

–>  Un mauvais fils de Claude Sautet, le samedi 29 juin à 21h, présenté par Lætitia Dosch et Léonor Serraille (actrice et réalisatrice de Jeune Femme)

Après cinq ans de prison pour trafic de drogue, Bruno retrouve son père et tente de refaire sa vie. Visage frémissant et détresse contenue, Patrick Dewaere illumine l’univers de Claude Sautet.

–> Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier, le dimanche 30 juin à 20h. Journée « Dewaere – Blier », Séance suivie d’un débat avec le réalisateur

Raoul demande à Stéphane de l’aider à faire un enfant à sa femme Solange. Quatre ans après Les Valseuses, nouveau trio amoureux et retrouvailles jubilatoires entre Dewaere et Depardieu. Oscar du meilleur film étranger 1978.

–>  Paradis pour tous de Alain Jessua le mercredi 10 juillet à 20h30, présenté par Vimala Pons (actrice)

Hospitalisé après une tentative de suicide, un homme est pris en charge par un médecin qui expérimente un traitement destiné à rendre les gens heureux. Cette fable d’anticipation fut le dernier film de Patrick Dewaere.

RETROUVEZ TOUTE LA PROGRAMMATION !


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !