Deena Abdelwahed, l’avant-gardiste

Deena Abdelwahed se produira à La Gaîté Lyrique, dans le cadre de La nuit des lanceuses d’alerte ce samedi 28 janvier.

C’est au moins aussi vieux que le monde, mais tout fait historique entraîne dans son sillon une importante émulation artistique. C’est le cas du Printemps arabe qui, majoritairement impulsé par une jeunesse 2.0 en quête de liberté et de renouveau, aura profondément influencé le panorama musical des cultures arabes. Deena Abdelwahed était de toutes les manifestations qui ont conduit à la Révolution du Jasmin en 2011, et de liberté il est donc forcément question dans les productions de cette jeune Tunisienne revenue au pays après une enfance passée au Qatar et qui entend aujourd’hui moderniser la club culture de sa terre natale. Pour ce faire, la récente recrue du label Infiné expérimente, bidouille, s’affranchit des genres et des époques pour mieux entrevoir le futur et fait ainsi prendre dix ans d’un coup dans la tête des dancefloors du Maghreb tout entier. « Avant-gardiste », un terme qui lui colle donc parfaitement à la peau. BC

Le 28 janvier dans le cadre de La nuit des lanceuses d’alerte, de 23h30 à 5h30, à La Gaîté Lyrique au 3bis Rue Papin, 75003 Paris. M° Réaumur-Sébastopol ou Arts et Métiers. Places : 16,50 euros.